Pour que l'action de cette fédération continue penser a adhérer

Liste des pages

Page 1) accueil

Page 2) Communiqué de presse et publication

Page 3) Photo de prédation

Page 4) Attaques de loups sur l'homme

Page 5) Combien d'animaux cruellement massacrés par les loups en France?


assemblée générale de la FAR

Pour une campagne et une montagne vivantes et dynamiques sans loup

AG





vendredi 29 novembre 2013

Un loup sème la panique dans un troupeau de chevaux

http://www.lematin.ch/suisse/loup-seme-panique-troupeau-chevaux/story/11602581
http://www.lenouvelliste.ch/fr/valais/valais/un-loup-aurait-penetre-dans-un-enclos-a-chevaux-498-1239098

"
Dans la nuit de vendredi à samedi, le prédateur se serait introduit dans un enclos où se trouvaient six chevaux. Paniqués par la présence du loup, ils se sont échappés et ont pris la fuite sur plus de 3 kilomètres.
Dans une zone située à l’ouest d’un motel, entre la route cantonale et l’aérodrome, les chevaux auraient endommagé la clôture d’un parc à moutons.
Toujours selon le site haut-valaisan, les dégâts occasionnés auraient permis au loup de pénétrer dans l’enclos et de blessé un des ovins.
"

Les éleveurs de chevaux ne doivent pas croire que la taille de leurs animaux les protègeront des attaques de loups, si il n'y avait pas eu un mouton de blessé, comment expliquer la fuite des chevaux?

Si l'un de ces chevaux s'était gravement blessé quel serait le recours de l'éleveur? Quel soutien ces confrères seront-ils près a lui  accorder?
 

46 commentaires:

  1. "se serait introduit" "auraient endommagé" "aurait permis"

    Encore un article au conditionnel vu qu'il n'y a aucune preuve.

    Scoop : Le loup aurait dévoré les rennes du Père Noel des millions d'enfants privés de cadeaux à cause de ces salauds d'ecologistes !

    Hahaha

    RépondreSupprimer
  2. Le loup n'aurait pas dévoré Petit Jean.
    Dommage !
    JEELV

    RépondreSupprimer
  3. effectivement les écologistes intégristes ne connaissent pas le conditionnel. Ils affirment une fois pour toutes, ne tolérant aucune contradiction, détenant le savoir, le reflet du mode d'expression des dictatures!

    RépondreSupprimer
  4. Ouragan, alors celle-là est pas mal... A longueur de posts vous et les différents participants sont pleins de certitudes sur l'écologie (au sens de science, ne faites pas une attaque). Vous criez (voire hurlez) le rôle du pastoralisme pour la biodiversité. Vous devez penser que plus vous le direz, plus vos croyances prendront corps. Dans cette thématique précise vous pourriez bien employer du conditionnel!

    -> Je vous trouve très mal placer pour donner une leçon de modération!

    Scientifique de métier, rural de sang

    P.S. je viens débattre uniquement de l'aspect scientifique de la question, et si possible de façon constructive. Je ne suis que peu intéressé par les valeurs personnelles et émotions des uns et des autres...

    RépondreSupprimer
  5. Je ne suis que peu intéressé par les valeurs personnelles et émotions des uns et des autres..

    ce courageux anonyme (du coup je signe comme lui, faut parler sa langue) écrit ça à chaque fois sans même se rendre compte que c'est atterrant un type qui écrit ça, et en plus en se parant des plumes de "l'aspect scientifique" comme si la science n'était pas valeur personnelle, émotions, et prise en compte de tout cela dans sa volonté de comprendre!!!!
    ça lui donne en plus un côté précieuse ridicule, mais il est d'abord désolant

    RépondreSupprimer
  6. ce monsieur scientifique est un grand manipulateur qui prend a contre pied toute forme de communication. Ouragan répond a petit jean, mais le scientifique sans émotions sors les grandes phrases "A longueur de posts vous et les différents participants sont pleins de certitudes sur l'écologie" alors que les participants répondent seulement dans le cas présent, au représentant de l'écologie petit jean, qui lui conclu par Hahaha!
    Ce scientifique n'est qu'un pion dans la finalité recherchée par les intégristes. Certainement un enseignant qui endoctrine ses élèves sans aucune émotion ni valeur personnelle. Le digne représentant de la supériorité de la race des écologistes qui vont sauver la planète. ça ne vous rapelle rien?
    Ils se pourrait même que le scientifique et petit jean ne fasse qu'un. Cela expliquerait ce besoin féroce de masturbation intellectuelle : " je viens débattre uniquement de l'aspect scientifique de la question, et si possible de façon constructive. Je ne suis que peu intéressé par les valeurs personnelles et émotions des uns et des autres..." doit pas faire bon vivre a coté de ce type qui ne pourra jamais comprendre la detresse qu'engendre la surprotection d'un animal devenu déviant, qui n'a plus rien de naturel, et qui présente de forts signe de consanguinité et de mélange. Mais chut les écologistes sont maîtres dans l'art de tout maquiller!
    leurs folies du sauvage qu'ils veulent imposer aux autres sans en subir les conséquences les rends impermèables. Alors que nous essayons de vivre en harmonie avec la nature, ces messieurs se réveillent avec la lourde tache de sauver la planète en protégeant des prédateurs qui ferons disparaitre les derniers hommes qui en vivent sans la détruire! Quelle ironie!

    RépondreSupprimer
  7. 1) Pouvez-vous m'expliquer la différence entre Anonyme avec un signature reconnaissable et un pseudo? Bon courage. A part si vous faites partie des rares qui signent avec leur vrai nom sur ce blog, merci de repasser.

    2) Ce qui est ridicule et désolant c'est votre niveau de compréhension et d'analyse. Il y a d'un côté les faits (on peut en débattre) et de l'autre les convictions personnelles ou émotions (ça, c'est difficile d'en débattre). Donc, je veut simplement dire que je ne suis pas intéressé par juger si les loups sont gentils ou méchants, s'il en faut ou s'il en faut pas, si vous faites bien votre travail ou non... La science n'est pas démunie de valeurs (par exemple choix des thématiques) mais ces valeurs ne doivent pas affecter l'observation et l'analyse. Derrière vos gesticulations, comprenez-vous quelque chose à la démarche scientifique?

    3) Encore une fois plus facile d'attaquer les personnes que les faits. Preuve de grandes lacunes de votre part...

    4) Je ne défends pas Petit Jean, mais je dénonce l'ironie de la réponse d'Ouragan, après ses leçons d'écologie pleine de partialité et de certitudes!

    5) Il ne devrait pas être difficile de vous renseigner un tout petit peu et de vous rendre compte que Petit Jean et moi-même ne pouvons pas être la même personne. Que de bêtises! Parlez-moins, réfléchissez un peu plus (il y a une belle marge de progression possible).

    6) Evidemment je peux comprendre la détresse ou votre point de vue. Qu'en est-il si je suis en désaccord partiel. Suis-je un fumier? Voilà pourquoi discuter des valeurs n'a aucun sens. Vous les comprenez si elles vont dans votre sens, et les fustigez si elles divergent... Encore une fois, votre analyse s'arrête en chemin.

    7) Quand on a lu "des prédateurs qui ferons disparaitre les derniers hommes", a tout lu. Je pense que ceux qui ont une once de raison peuvent apprécier le ridicule de cette phrase...

    Et il y aurait tant à dire sur votre torchon, qui en dit long sur votre pauvre personnalité...


    Scientifique de métier, rural de sang

    P.S. je viens débattre uniquement de l'aspect scientifique de la question, et si possible de façon constructive. Je ne suis que peu intéressé par les valeurs personnelles et émotions des uns et des autres...

    RépondreSupprimer
  8. le scientifique se dévoile:"Et il y aurait tant à dire sur votre torchon, qui en dit long sur votre pauvre personnalité.."
    c'est exactement le discours des extrémistes: "des prédateurs qui ferons disparaître les derniers hommes", alors que la phrase dit bien ce qu'elle veut dire "ces messieurs, les écologistes sont en train de faire disparaître tout un pan de la population, le seul qui a préserver cette nature en choisissant d'en vivre, en protégeant a outrance le loup !
    Ouragan aurait dit "ces messieurs se réveillent avec la lourde tache de sauver la planète en protégeant des prédateurs, ces messieurs qui feront disparaître les derniers hommes qui en vivent sans la détruire! Quelle ironie!
    évidemment peut être mal exprimé, mais tout le monde l'aura compris, le scientifique intégriste saute sur l'occasion, il manque une virgule, pour faire passer ces idées en force! s'appuyant sur le fait que nous avons “une pauvre mentalité”, qu'il faudrait d'ailleurs comparer au reste de la société, notamment urbaine, qui elle est un exemple de déontologie, solidarité, moralité etc....
    J'en connais un autre qui signe en s'y croyant:
    " Document intéressant, mais qui n'apportera de l'eau qu'aux moulins des déjà convaincus, urbains et indécis.
    Le débat est tellement viscéral avec les éleveurs "anti-loups" gorgés de passion et d'obscurantisme que la teneur de ce document ne les tirera pas vers le haut.
    La position des éleveurs de Lozère est encore plus inquiétante car elle émane de gens dont la culture, le type d'élevage (extensif, souvent en bio, troupeaux à taille humaine) seraient plutôt en adéquation avec nos philosophies.
    Tout cela n'enlève rien à la qualité du document mais son argumentaire risque de trouver très peu d'adhésion de la part du monde de l'élevage (qui pourrait inverser la tendance)."
    Matthieu VASLIN
    Paysan/Naturaliste, éleveur-berger "pro-loup"

    rien que ça, il est ornithologue à la réserve de Noirmoutier et c'est sa compagne qui s'est installé avec 60 chèvres il y avait quelque mois à l'époque!
    il parle d'un document bourrés d'idéologie et de mensonges destiné a promouvoir le loup et a descendre en flèche les activités pastorales.
    http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/02/pastoralisme-pour-en-finir-avec-les_18.html
    Ce cretin se demande pourquoi les éleveurs extensif même en bio, ne supporte pas de voir leurs outils de travail et leurs animaux massacrés pour qu'il puisse se masturber lui aussi, tout en encaissant sa paye d'ornithologue!
    comme le scientifique il s'y croit "je me réveille, je veux, je fait et j'emmerde tout le monde" et je m'étale en signant, pour bien montrer que je suis meilleur et qu'il faut me croire sur parole. Pensez vous, un scientifique rationnel et un Paysan/Naturaliste, éleveur-berger "pro-loup", dans le même panier

    RépondreSupprimer
  9. Ouragan, vous revoilà à gesticuler!

    "Et il y aurait tant à dire sur votre torchon, qui en dit long sur votre pauvre personnalité." Cette phrase n'a rien à voir avec les idées. Je m'oppose juste avec vigueur aux attaques qui m'étaient dirigées.

    J'espère sincèrement que derrière votre agressivité et votre émoi, vous avez la capacité de faire la part des choses entre
    1) "des prédateurs qui ferons disparaitre les derniers hommes"
    2) "ces messieurs, les écologistes sont en train de faire disparaître tout un pan de la population, le seul qui a préserver cette nature en choisissant d'en vivre, en protégeant a outrance le loup"
    => le premier est cataclysmique, le loup serait un peu comme Attila, là où il passe... Je pense que l'on va attendre un petit moment avant que le loup extermine l'espèce humaine. Revenez à la raison. Le deuxième est moins virulent (ça ne veut pas dire que c'est vrai). La communication, c'est aussi un minimum de contrôle dans ce qu'on dit... Sinon, il faudrait voir à trouver un autre hobby...

    => Votre pauvre mentalité ne se révèle pas dans vos idées, MAIS dans votre agressivité, vos attaques personnelles, votre refus du débat et la haine que vous bavez à chaque intervention.


    => J'ai été concerné par l'Ecologie (science, pas d'urticaire) depuis que j'en avais l'âge, donc je ne me sens pas concerné par vos délires de réveil. Je ne suis également pas responsable des dérives destructrices des générations passées. Et je suis rural comme-vous, ça vous rassure de vous dire que vous représentez les ruraux... On se rassure comme on peut!

    => Je n'ai pas défendu le loup dans mes posts. J'ai critiqué votre maniement de la science à vos fins personnelles, votre absence de modération. C'est tout. Donc vous faites une interprétation de mes propos en pensant savoir quelles sont mes convictions. Vous pensez beaucoup, mais savez beaucoup moins.

    Scientifique de métier, rural de sang

    P.S. je viens débattre uniquement de l'aspect scientifique de la question, et si possible de façon constructive. Je ne suis que peu intéressé par les valeurs personnelles et émotions des uns et des autres...

    RépondreSupprimer
  10. de + en + précieuse ridicule!
    voilà maintenant qu'il se justifie en racontant sa vie ce qui , c'est bien connu, relève de "l'aspect scientifique de la question" et surtout pas des paramètres personnels!
    on se rassure comme on peut!
    au fait, pas à exclure que des scientifiques aussi interviennent ici sous nécessité professionnelle d'anonymat, ils en font pas une tartine exhibée en système de défense et dénégation

    RépondreSupprimer
  11. Si Ouragan insinue que c'est un réveil tardif, je me dois de lui répondre... Continuez à vous agiter sur les détails, ça éclipse votre absence d'arguments.

    Je n'ai pas lu grand chose de scientifique dans les posts. Si certains auteurs sont effectivement scientifiques, c'est triste voire affligeant... certainement le CERPAM...

    Scientifique de métier, rural de sang

    P.S. je viens débattre uniquement de l'aspect scientifique de la question, et si possible de façon constructive. Je ne suis que peu intéressé par les valeurs personnelles et émotions des uns et des autres...

    RépondreSupprimer
  12. Et je maintiens:
    "ça vous rassure de vous dire que vous représentez les ruraux... On se rassure comme on peut!"

    Scientifique de métier, rural de sang

    P.S. je viens débattre uniquement de l'aspect scientifique de la question, et si possible de façon constructive. Je ne suis que peu intéressé par les valeurs personnelles et émotions des uns et des autres...

    RépondreSupprimer
  13. j'oubliais: "rural de sang", pour un "scientifique" ouaf ouaf !!!!

    RépondreSupprimer
  14. Hé ben les gas entre petit jean et le scientifique fou, on a pas finit de se fendre la gueule entre deux tirs de loups!
    "J'ai critiqué votre maniement de la science à vos fins personnelles, votre absence de modération. C'est tout." ho putain con il en bouche un coin le type, d'habitude on nous accuse de manier la fourche a fumier, ben j'aimerai les voir a l'oeuvre les 2 écolos du dimanche, pour rester poli!

    RépondreSupprimer
  15. Comme tout un chacun, on a le droit d'être fier de ses origines... C'est très légitime de l'affirmer lorsque des personnes sur ce blog hurlent vous représenter. Non, vous (spécifique, et général) ne représentez pas l'ensemble des ruraux, loin s'en faut.

    On vous aura beaucoup entendu sur ma personne, mais trop peu sur les arguments... Quand vous aurez développé une position un peu plus étoffée peut-être pourrions nous débattre de choses sérieuses?

    Scientifique de métier, rural de sang

    P.S. je viens débattre uniquement de l'aspect scientifique de la question, et si possible de façon constructive. Je ne suis que peu intéressé par les valeurs personnelles et émotions des uns et des autres...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si si, ces braves gens représentent vraiment une partie visible de la ruralité.
      Par contre, vous avez raison : entre la moyenne d'âge, le faible taux de natalité et les départs à la retraite non compensés (comme chez tous les fonctionnaires...), ça ne fait plus qu'une portion anecdotique du monde rural vraiment actif.

      Quel dommage ! ils vont nous manquer...

      Supprimer
  16. putain mais qui veut débattre avec ce cas?. Il affiche à tout va l'aspect scientifique et il nous raconte sa vie, qui n'a pas l'air très drôle d'ailleurs.
    On a l'impression que sa vie est concentrée sur la F.A.R.
    petite analyse:
    18h12 Ouragan répond a petit jean
    18h 52 le professeurs répond a coté de la plaque
    23h45 anonyme lui expose ses 4 vérités
    00h56 le prof répond n'importe quoi

    le lendemain 10h 11 Ouragan explique comment les pions de la dictatures écologistes se comportent ...
    10h53 longue réponse pleine de valeurs personnelles et émotions du donneur de leçons
    15h30, un anonyme en rajoute une couche sur la personnalité du spécialiste
    15h53 le troublé de la personnalité répond à coté de la plaque et critique le cerpam??
    15h56 Il n'y tient plus, il en rajoute une couche, 2 lignes contre les seul ruraux qui vivent de et en accord avec la nature + 4 lignes sur son trouble de la personnalité
    18h23 un anonyme nous fait un peu d'humour sur les 2 caractériels écolos du moment
    18h35 la réponse du commercial qui prétend vouloir débattre de choses sérieuses pour ces commanditaires et toujours la même signature méprisante de l’intégriste complexé, parce que pour signer comme ça c'est pas un petit complexe qui l’anime. Dans une série policière ça pourrai être la signature d'un psychopathe, mais là c'est simplement un scientifique en manque de reconnaissance!

    RépondreSupprimer
  17. Ouragan, je suis ravi de voir que vous avez remarqué que je répond assez vite lorsque il y a un commentaire sur un post où j'ai commenté auparavant. Vous êtes sur la bonne piste, encore un effort... Non, vous ne savez toujours pas pourquoi. Laissez-moi vous expliquer, une petite leçon de savoir... Il existe des outils (à télécharger ou manuel si l'on sait programmer) qui nous tiennent au courant en cas d'activité sur un post. Pas besoin d'actualiser la page infiniment pour voir l'actu. C'était si difficile? Encore une fois, le ridicule ne tue pas!

    Si vous ne voulez pas débattre pourquoi autoriser les gens non-identifiés à joindre le blog? Vous pourriez ainsi rester entre vous, non?

    Je ne raconte pas ma vie spontanément, c'est seulement que des personnes aussi intelligentes que vous s'y intéressent. Je réponds simplement ou à des questions ou à des insinuations... Arrêtez de vous agiter frénétiquement sur ma signature, et ça devrait cesser.

    Scientifique de métier, rural de sang

    P.S. je viens débattre uniquement de l'aspect scientifique de la question, et si possible de façon constructive. Je ne suis que peu intéressé par les valeurs personnelles et émotions des uns et des autres...

    RépondreSupprimer
  18. au fait, voulez vous définir scientifiquement bien sûr l'aspect scientifique de la question ? parce qu'en science quand même, la base c'est de définir son objet, les paramètres et méthodes retenues pour le construire

    quant aux outils pour être informés des commentaires sur un post, faut pas faire son malin, suffit de cocher la case où on demande si on veut ou non

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais quel génie! Il y a donc plusieurs méthodes pour êtres informés de l'actualité sur un post. C'est donc bien la remarque d'Ouragan qui laisse rêveur!

      L'aspect scientifique d'une question, c'est simplement s'attacher aux faits et à trouver une explication rationnelle de ces faits, et non des jugements personnels. Par exemple, vos interventions pleine de lumière sur ma signature ou essayer de faire mon portrait via un blog, ce n'est pas très scientifique.

      Quand Ouragan dit "Ce cretin se demande pourquoi les éleveurs extensif même en bio, ne supporte pas de voir leurs outils de travail et leurs animaux massacrés pour qu'il puisse se masturber lui aussi, tout en encaissant sa paye d'ornithologue!" ce n'est pas tout à fait une illustration de la démarche scientifique.

      Dire que les loups viendront à bout des derniers hommes manque également d'un tout petit peu de rigueur.

      L'aspect scientifique de la question, ce n'est pas de hurler que le pastoralisme maintient la biodiversité, c'est d'en apporter un démonstration; ce n'est pas une théorie alambiquée sur les dommages des ours dans les Pyrénées, c'est de prouver la causation et ses implications quantitatives, etc...

      Définir son sujet, ce n'est pas tout à fait égal à juger son sujet. En espérant que vous voyez une différence. Enfin, mon sujet ce n'est pas les gens du blog (tout ne tourne pas autour de votre nombril), mon sujet c'est la biodiversité. Si vous voulez à tout prix être un sujet d'étude, je vous conseille ou un sociologue ou un psychothérapeute...

      Scientifique de métier, rural de sang

      P.S. je viens débattre uniquement de l'aspect scientifique de la question, et si possible de façon constructive. Je ne suis que peu intéressé par les valeurs personnelles et émotions des uns et des autres...

      Supprimer
  19. Il fait pas son malin, il sait tout, écologie, pastoralisme, ruraux, citadins, informatique, valeurs personnelles, émotions, biodiversité, enseignement, propagande, psychologie.... heureusement pour lui que le ridicule ne tue pas!
    Ceci dit si des types comme lui prennent le pouvoir, on est cuit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très belle liste...désorganisée. En général, les écologues ont quelques compétences en matière de biodiversité. Je vous excuse, vous devez être étrangers aux deux concepts. Ensuite, l'analyse des données passe souvent par de l'informatique. Le métier d'agriculteur/éleveur/berger, non pas en tant que tel, pastoralisme et biodiversité, oui. Sinon, sur ruraux/citadins, j'ai la prétention de savoir où sont mes racines et de ne pas me sentir représenter par les soit-disant élus moraux et implicites de ce blog, donc rien qui n'implique beaucoup plus qu'un simple citoyen. Ca devrait être à la portée de tout le monde que de distinguer faits/rationalité et valeurs personnelles/émotions... Sinon, on est mal. Le reste de votre liste, de bien belles gesticulations de maître gesticulateur.

      On a eu des leçons en écologie, histoire, économie, psychologie, criminologie de Maître Ouragan, les pseudo-leçons de démarche scientifique par Bruno Besche-Commenge, et l'expert anonyme du dessus, sans parler des démonstrations en législation des différents posts. Me taxer d'omniscient, quelle belle ironie...


      Scientifique de métier, rural de sang

      P.S. je viens débattre uniquement de l'aspect scientifique de la question, et si possible de façon constructive. Je ne suis que peu intéressé par les valeurs personnelles et émotions des uns et des autres...

      Supprimer
  20. "En général, les écologues ont quelques compétences en matière de biodiversité. " mais pas celui du CERPAM je vous cite " Si certains auteurs sont effectivement scientifiques, c'est triste voire affligeant... certainement le CERPAM..."
    Autre essais d'endoctrinement digne d'un dérangé du cerveau:
    "Dire que les loups viendront à bout des derniers hommes manque également d'un tout petit peu de rigueur." il est complètement borné, personne n'a jamais dit ça, simplement celui qui a écrit a voulu dire "ces messieurs se réveillent avec la lourde tache de sauver la planète en protégeant des prédateurs, (ces messieurs) qui feront disparaître les derniers hommes qui en vivent sans la détruire! Quelle ironie!"
    il a de la merde dans les yeux ou plutôt c'est la technique des écolos de tout reprendre en leur faveur et de ne jamais plus en démordre, tout ça pour une virgule oubliée, tout les gens conscients de la réalité ont très bien compris, d'autant que personne n'est dupe, ce n'est pas le loup contre lequel nous n'avons rien en tant qu’être vivant le problème, le problème c'est les extrémistes de l'écologie profonde et les scientifiques en manque de reconnaissance et pour cause!.
    "les derniers hommes qui vivent encore dans les zones rurales dans le respect de celle ci" zones que veulent ensauvager les intégristes, parce que les hommes qui vivent dans les zones urbaines et péri urbaines, cela ne risquent rien, les écolos ne les emmerderont pas, trop peur de perdre leur petit confort, la possibilité de pouvoir utiliser les bienfaits de nos civilisations (avion, train, voiture climatisée, piscine, salle de sport bétonnée, téléphone portable dernier cri.....) tout un tas de choses qui ne sont pas ou très peu présentes chez nous. Personne, ou presque, dans notre milieu n'a déjà eu besoin de prendre l'avion!, surtout pour partir en vacance......
    non, la réalité c'est que pendant que les agriculteurs et les chasseurs autochtones, ceux pour qui c'est la moindre des choses de chasser dans le respect de la durabilité, sur leur terres, des animaux qui se nourrissent de leur fourrage et pâtures, ceux là restent sur le carreau à cause du loup, l'Etat en profite pour rebondir et faire du business avec les pro-loups, sur notre dos. Je laisse à chacun le soin de faire la parallèle historique qui s'imposent. les associations sont trés claires qui proposent aux bergers de se recycler dans le tourisme qu'elles vont organiser sur nos terres et nos locations. L'onf est très claire qui loue ses terres au plus offrant aux chasseurs des villes. Et il se pourrait que nous ne soyons pas aussi cons que veut le faire paraître notre ami le "scientifique"
    enfin bref, vous aurez tous compris qu'il n'est qu'un bouffon qui s'accroche à des quiproquos qu'il crée lui même pour embrouiller la réalité et pouvoir imposer le point de vue de ses mentors!

    RépondreSupprimer
  21. Pour le coup vous me faites rire. Au CERPAM, des écologues? On en apprend tous les jours. Vous m'accusez d'avoir un mentor... Et le CERPAM alors? C'est même dans le développement de l'acronyme: "Centre d'Etudes et de Réalisations Pastorales Alpes Méditerranée, pour la gestion des espaces naturels par l'élevage"! Ri-di-cule!

    Personne ne l'a dit cette malheureuse phrase? Autant pour moi, je ne dois pas savoir lire... Je ne vous reproche pas de voler au secours de cette phrase malheureuse, on se raccroche aux branches comme on peut!

    Ne m'expliquez pas comment c'est chez vous, ça doit ressembler à chez moi. Vous êtes un vrai romancier Ouragan, et après on m'accuse de raconter ma vie. Respirez deux minutes, et intégrez "tous les ruraux n'ont pas la même vision des choses que vous; je suis rural, et nous n'avons pas la même analyse du monde qui nous entoure".

    "ce n'est pas le loup contre lequel nous n'avons rien en tant qu’être vivant le problème". Donc vous n'êtes pas opposé à la persistance du loup dans les Alpes? J'avais cru voir un léger acharnement. S'il vous plaît, évidemment que vous avez un problème avec le loup en tant que tel, sinon pourquoi tous ces posts sur des exemples de prédation, qui bien souvent dépassent nos frontières? Je pense que tout le monde se fera une idée sur un seul fait: 1591 posts libellés "loup" sur ce blog. Bien restrictif pour un blog touchant aux "acteurs ruraux". Si après ça vous n'avez rien contre l'animal... Si j'étais un brin taquin, je dirais que ça ressemble à une forme douce de monomanie...


    Scientifique de métier, rural de sang

    P.S. je viens débattre uniquement de l'aspect scientifique de la question, et si possible de façon constructive. Je ne suis que peu intéressé par les valeurs personnelles et émotions des uns et des autres...

    RépondreSupprimer
  22. Qu'est-ce qu'il est morne et ennuyeux ce masturbateur de sang.
    Je suis tout de même plus drôle non ?
    Petit Jean

    RépondreSupprimer
  23. Vas te faire f..... Petit - Jean

    Scientifique de métier, rural de sang

    P.S. je viens débattre uniquement de l'aspect scientifique de la question, et si possible de façon constructive. Je ne suis que peu intéressé par les valeurs personnelles et émotions des uns et des autres...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Scientifique rural2 décembre 2013 à 18:01

      Il y a de la schizophrénie dans l'air... Vous faire passer pour moi, c'est donc tout ce que vous avez trouvé pour masquer vos carences?

      Scientifique de métier, rural de sang

      P.S. je viens débattre uniquement de l'aspect scientifique de la question, et si possible de façon constructive. Je ne suis que peu intéressé par les valeurs personnelles et émotions des uns et des autres...

      Supprimer
  24. Venez faire un tour dans mon blog, c'est encore plus amusant.
    Entre scientifiques de sang on se déchaîne
    Moi aussi j'ai un robot qui me prévient
    JLV

    RépondreSupprimer
  25. Mais je préfère ce blog-ci avec le scientifique et Petit-Jean
    Moi aussi j'ai une coche qui me prévient et une cloche qui sonne quand ils écrivent
    B de M

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la on l'entend bien le son des cloches

      Supprimer
  26. Ben oui, le CERPAM, c'est des scientifiques dont les publications sont régulièrement validées par le CNPN, de même que le plan loup... Et oui, la biodiversité de nos montagne a été crée par des millénaires de pastoralisme. Voir la vallée des Merveilles dans le Mercantour: des gravures rupestres de l'âge du bronze qui attestent de la présence de pasteurs depuis plus 5 000 ans, 6 000 ans pour les tourbières des Pyrénées. Ce qu'il est marrant d'observer, quand on est scientifique, c'est la diversification des pollens donc des espèces végétales avec l'avènement du pastoralisme. Idem pour la vie des sols, 80% de la biomasse. Sans élevage, le milieu se ferme, mercuriales, buissons puis résineux qui causent une acidification du sol, donc la mort des micro-organismes, puis l’asphyxie du sol. Mais on doit savoir tout ça quant on est scientifique?Selon le Grenelle de l'environnement, la biodiversité est le fruit de la co-évolution du travail de l'homme et de la nature. Dans le Mercantour, les scientifiques (encore eux!) du Parc ont démontrer qu'il y a perte de diversité taxonomique au niveau de la flore lorsque le pâturage est abandonné, allez voir, c'est en ligne!http://www.mercantour.eu/index.php/activites-humaines/agriculture-et-pastoralisme
    "les espaces agropastoraux

    Les paysages du Mercantour ont été largement façonnés par les pratiques agricoles et pastorales, qui utilisent environ 56% du territoire. Face à la déprise agricole et à la pression de l’urbanisation, le maintien des espaces agricoles et pastoraux est essentiel pour préserver les milieux naturels de grande valeur écologique, la diversité des paysages et l’identité du territoire."
    Alors, oui, ne vous en déplaise, l'élevage est l'outil majeur pour gérer nos espaces de montagne anthropisés depuis des millénaires et le CERPAM l'organisme scientifique qui nous conseille en matière de préservation du milieu, entre autre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Réponse de fond à votre commentaire et à celui du dessus:

      1) Vous semblez vivre la fermeture des milieux comme une tragédie. La distribution et les abondances relatives des espèces sont dynamiques dans un écosystème. La fermeture puis réouverture d'autres milieux constituent la norme dans une écosystème fonctionnel. Vouloir créer de la stabilité avec le pastoralisme c'est aller à contre-sens des principes fondamentaux du fonctionnement des écosystèmes.
      2) La sapinière pour peu qu'on la laisse vieillir suffisamment (faudrait donc freiner les gestionnaires) est un milieu qui n'est pas la "mort". Et dans tous les cas, ce n'est pas une biodiversité moins intéressante que celle des milieux ouverts.
      3) Vous parlez de biodiversité à l'échelle locale. C'est une très mauvaise échelle d'investigation, quand on considère le dynamisme des écosystèmes.
      4) Erreur la plus grave, pour un scientifique (sic), confondre nombre d'espèces et biodiversité. La protection de la biodiversité n'a pas pour but de maximiser le nombre d'espèces. Sinon, l'idéal reste un zoo ou un jardin botanique. De plus, ce raisonnement, si poussé jusqu'au bout, préconiserait l'abattage des forêts de montagne et le drainage des tourbières car ces milieux comportent en général moins d'espèces que les milieux ouverts.
      4) Ces espèces des milieux ouverts où était-elles avant le grand déboisement et la généralisation du pastoralisme? Elles étaient ou 1) limitées aux steppes d'autres contrées (par exemple, Asie centrale) et ont colonisées l'espace en bénéficiant de ces changements, ou 2) présentes sporadiquement dans le paysage, bénéficiant de perturbations feux ou rigueurs climatiques locales par exemple. Tout ça pour dire que justifier le pastoralisme par le maintien d'une biodiversité qu'il a lui même favorisé, c'est un serpent qui se mord la queue. Le pastoralisme ovin n'est jamais qu'un proxy écologique. Comment une espèce introduite pourrait-elle être nécessaire à des espèces autochtones? Pour le maintien de la biodiversité, par opposition au jardinage, il parait donc plus nécessaire de maintenir ou restaurer les processus naturels.
      5) Que la biodiversité actuelle soit le fruit de l'homme et de la nature, il n'y a pas de doutes. Sur ce point je suis d'accord avec vous (enfin avec le CNPN). Par contre, personne n'a dit que c'est cette biodiversité là qu'il faut maintenir et protéger. Poussé jusqu'au ridicule, lorsqu'une espèce s'éteint il suffirait donc de dire que c'est le fruit de l'interaction de la homme et de la nature... Votre raisonnement soufre d'un sérieux problème de référentiel.

      Supprimer
  27. je voudrais rebondir sur un point précis qui est je pense le nœud du problème:
    "la biodiversité est le fruit de la co-évolution du travail de l'homme et de la nature."

    Cette vision réductrice m'amène à me demander si le jour où je vends ma maison avec mon potager, il faut absolument que l'occupant suivant entretienne mon jardin pour sauver la biodiversité ? Veut on préserver la nature ou notre jardin ?

    P26

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hé bien voyez vous, dans nos campagnes on préserve le nature et on accepte que les terres restent agricoles, on accepte qu'il soit impossible d'y construire des résidences secondaires, et du coup on accepte que la valeur du m² soit nulle! Tandis que pour votre jardin je n'ose même pas me représenter le prix du m²! Parce que en vous l’appropriant vous n'avez pas la même finalité que nous. Vous c'est pour y vivre et si possible en spéculant sur le prix de revente. Nous c'est pour en vivre tout en sachant qu'il n'y aura pas de plus valu et que notre devoir minimum est de le rendre dans l'état ou on l'a trouvé pour les nouvelles générations! Alors loup pas loup, c'est a nous de décider chez nous, et a vous de subir chez vous la loi du marché.

      Supprimer
  28. Depuis des milliers d'années, les humains chassent les grands prédateurs de troupeaux.
    Le retour du loup est une catastrophe pour l'élevage artisanal en montagne, qui va disparaître, tellement il a été volontairement fragilisé par des lois européennes uniquement dédiées aux giga-exploitations.
    Le résultat, c'est une perte de biodiversité, car, en montagne, les résineux envahissent les terres pastorales abandonnées en moins de 10 ans, et là, fini les fleurs, les insectes associés, les batraciens, les reptiles, les oiseaux, les rongeurs, les petits mammifères : sous les sapins, c'est la désolation, le sol est mort. Les terres ravinent.

    3000 ans de pastoralisme ont modelé la montagne et ses traditions, le retour du loup pour le business du loup (cf st martin de vésubie) tue la montagne, chasse ses habitants, détruit la culture et les traditions associées.

    Signé: un écologiste qui protège la biodiversité humaine et animale. Ceux qui croient que les écolos sont pour le loup se trompent. Ceux qui sont pour le loup dans le contexte alpin actuel ne sont pas des écolos, mais des snobs qui idéalisent la nature et les relations entre un biotope et ses habitants.

    Pop 003

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. alors moi ausii je serai un écolo sans le savoir? merci pop 003
      ce serait un plaisir de débattre avec vous, mais je trouve que ce blog est déjà assez encombré avec les intégristes. Vous pouvez venir dans "le loup dans le haut diois"

      Supprimer
  29. Écrire dans l'anonymat , c'est faire preuve d’un courage quant à ses idées qui ne peut inspirer que le dégoût et l'irrespect.
    Signer : « Scientifique de métier, rural de sang » et ne pas donner son nom pour se permettre des critiques le plus souvent non justifiées voir même mensongère ne peut être que l'oeuvre d'un goujat surtout lorsqu'il écrit : « Pour le coup vous me faites rire. Au CERPAM, des écologues? On en apprend tous les jours. »  Facile de critiquer en se cachant sans pouvoir de notre côté connaître le niveau scientifique d'un bouffons qui se dit scientifique ;
    Sûrement un médiocre scientifique qui ne sait pas qu'au CERPAM il y a un écologue reconnu qui lui, agit à visage découvert mais qui, inopportunément pour ce bouffon écolo ne partage pas ses idées de manipulateur et de menteur comme le sont de nombreux militants de l'écologie française.

    A lire tous ces dialogues et avant que cet anonyme minable et lamentable à la hauteur de ceux qui le soutiennent et qui sont peut-être les mêmes cille Jean-Luc Valérie et Baudouin de Menten, ne poussent au dérapage, je crois que pour la bonne tenue de ce blog il est urgent de bloquer ses dialogues.
    Il y a des limites de critiques largement dépassées qui ressemble à s'y méprendre à des méthodes les plus exécrables de la calomnie anonyme comme aux plus mauvaises heures de l'histoire de l'Europe des années 1940. Ce qui n'a d'ailleurs rien d'étonnant de la part de certains intervenants eu égard à ce que nous pouvons lire sur leurs propres blogs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On comprend mieux pourquoi on ne peut pas laisser de commentaires sur le site du pireniais : il ne supporte que ce qui est moins intelligent que lui, comme les moutons.
      En attendant, 5 éleveurs ovins multi-subventionnés mettent la clé sous la porte chaque jour, et ça toute ta haine XXL n'y changera rien.
      Alors que les 300 loups sont là et te saluent, mon ch'ti pépère...

      Supprimer
  30. hé bien moi je n'ai pas de cloche. Vite dépêchez vous d'écrire vos fantasmes, oubliez les priorités qui nuisent bien plus a la biodiversité que les activités rurales, concentrés vous sur votre étroitesse d'esprit et masturbez vous avec votre signature représentative du mépris que vous accordez a votre prochain!

    RépondreSupprimer
  31. Vous avez la censure facile monsieur ouragan ! C'est bien triste !
    J'ai la chance d'avoir plusieurs dizaines d'années de moins que vous ce qui me laisse espérer de belles années sans censure dans le futur !

    Longue vie à vos photos de tripe en plein air !

    P26

    RépondreSupprimer
  32. Monsieur ouragan était pas au courant qu'une décision collective avait été prise.
    Il s'en rendra compte en lisant ce commentaire

    RépondreSupprimer
  33. "la biodiversité est le fruit de la co-évolution du travail de l'homme et de la nature." la citation exacte = "en France tous les paysages, réputés naturels ou non, sont le fruit d’une coévolution du travail de la nature et de l’homme."
    in Grenelle de l'environnement, "Préserver la biodiversité "et les ressources naturelles, page 29
    et pour les scientifiques espagnols de la SEEP (majorité d'écologues): "En Espagne, après 7000 ans de culture agropastorale, nous devons fuir la conception naïve d'espaces "sauvages" ou "primitifs", "originels". Nos paysages sont "culturels". L'immense majorité de la biodiversité qu'il est indispensable de conserver (paysages, habitats, espèces, biodiversités génétique, culturelle) est l'effet d'une influence anthropique très forte. Pour la conserver il faut la gérer." congrès de Cordoue, 2008
    idem en France voir pas exemple tous les travaux de l'unité Géode CNRS

    RépondreSupprimer
  34. merci lacourt, c'est bon de trouver des gens qui vous sortent la tête de l'eau avec de si simples évidences , tandis que d'autre essaient de vous maintenir la tête sous l'eau en cachant les recherches de vrais scientifique (un mot qui éveillera ma méfiance dorénavant) dévoués à la biodiversité. Cachant la vérité pour servir des lobbies qui finalement, utiliseront les prédateurs a des fins mercantile. Ce que propose férus ""La présence du loup sur notre territoire est une chance pour nos écosystèmes, une aubaine pour l'écotourisme vert de qualité et le gage d'une nature sauvage retrouvée dans sa plénitude et sa qualité. _" http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/10/les-mensonges-de-ferus.html
    et l'aspas "Une opportunité eco-touristique
    Deux millions de visiteurs sont accueillis chaque année pour le seul parc des Abruzzes, en Italie ! " http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/10/campagne-dintoxication-pour-la-defense.html
    ainsi que toutes les associations pour la soi disant protection des prédateurs!
    http://www.pyrenees-pireneus.com/Faune/ours/Espagne/Catalogne/Parc-Alt-Pirineu/2013-04-03-Ours-Parc-Naturel-Alt-Pirineu-Catalogne-Supercherie-acte-Prostitution.html
    Nous autres ruraux, nous l'avons portée jusqu’à vous pour nous tous, cette nature que vous aimez et que vous connaissez. Si aujourd'hui après l'avoir et nous avoir oublié, elle ne vous satisfait pas, merci de nous concerter avant de décider ce qui est bon pour elle.

    RépondreSupprimer
  35. quant à l'anonyme peu intéressé par les valeurs personnelles et les émotions (c'est un symptôme bien connu et renseigné, en fait une forme d'auto défense psychique contre soi-même, historiquement ça a pu conduire au pire mais ça il va le dénier, c'est lié au symptôme; tout à fait classique hélas) c'est un grand marabout, teint ou terne au choix, particulièrement lisible en fait : son mantra le signe!

    RépondreSupprimer
  36. Facile de cracher sur quelqu'un une fois qu'on l'a bâillonné !
    Vous donnez raison aux personnes qui prétendent que les gens comme vous sont fermés sur eux même, convaincu de leur propre croyance et montrant peu de respect pour les opinions différentes des vôtres.

    P26

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'est pas baillonné. Il sait où nous trouver. Il a nos mails et nos téléphones personnels. Qu'il ait l'honéteté de parler ouvertement et clairement sans se cacher. Il l'a déjà fait ici. N'est-ce pas P26

      Supprimer