Pour que l'action de cette fédération continue penser a adhérer

Liste des pages

Page 1) accueil

Page 2) Communiqué de presse et publication

Page 3) Photo de prédation

Page 4) Attaques de loups sur l'homme

Page 5) Combien d'animaux cruellement massacrés par les loups en France?


assemblée générale de la FAR

Pour une campagne et une montagne vivantes et dynamiques sans loup

AG





jeudi 23 mars 2017

4 écologie = terrorisme!



Cette photo prise sous un arrêt de bus de ramassage scolaire dans le haut Diois...

Avec le message inscrit :" ENFANTS. DÉNONCER VOS PARENTS-CHASSEURS;(criminels)" par une main dont le courage n'a de hauteur que son anonymat...

nous rappel les heures les plus sombres du derniers siècle  surtout vu la façon d'écrire les "SS" de chasseurs...

Mais cela n'a rien de surprenant en relisant le discours de Sir Julian Euxley a fontainebleau "
   « A long terme, le problème démographique est plus important que celui de la guerre et de la paix parce que l'homme a commencé à se répandre sur la planète comme un cancer. (...) Dans tous les pays en voie de développement, le niveau d'intelligence baisse à chaque nouvelle génération. (...) La qualité est l'ennemie de la quantité (...) Le progrès médical et l'assistance sociale ont fait apparaître un affaissement du processus de sélection naturelle qui aura des conséquences dégénératives. (...) ll faut une politique démographique positive qui impose un contrôle des naissances chez les gens de qualité inférieure et une procréation bien ajustée chez les gens de qualité supérieure.»
    Trois années seulement après la condamnation de l'eugénisme nazi à Nuremberg, les mêmes idées, sous la forme d'une « politique démographique positive » réapparaissaient à la tête de l'Unesco ! Dix années plus tard, l'UIPN changeait de nom, mais non de but, et devenait l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), organisation affiliée à l'Onu et dotée d'une énorme influence à l'échelle internationale. 
"

L'état a t-il pour volonté de nous appliquer ce programme? 
La population va-t-elle se laisser faire?

Allons nous laisser les écologistes imposer leurs idées?

Cette démarchent fait elle partie de la recommandation 17 de la convention de Berne? 
"
11. De lancer des campagnes de sensibilisation s’adressant aux populations rurales de zones où le loup est présent et à d’autres groupes cibles (chasseurs, écoliers, décideurs), et de soutenir activement les groupes privés déjà engagés dans de telles campagnes ;
"



En particulier les actions 4.10 ET 4.11 tous et en particulier les journalistes nous nous rendrons compte que l'information qui est mise a notre disposition sur le coté positif des loups est au minimum orienté, voir fabriquée pour obtenir un discours conforme a un idéale, mais pas a la réalité de terrain

"
4.11.1. Informer les médias et leur demander de faire la promotion du loup L’objectif est d’informer les médias et de les tenir au courant de tout changement concernant le loup et sa gestion. Différents médias peuvent être sollicités en fonction de la complexité des questions à traiter. En outre, il y a lieu d’élaborer un plan de marketing en vue d’alimenter le flux d’informations sur les loups. Des contacts personnels avec les médias permettent une meilleure information et un traitement plus détaillé du thème du loup. Il est aussi très important de fournir des informations scientifiques concernant l’espèce et son impact sur l’environnement dans son ensemble en se souvenant que les informations « honnêtes » resteront plus durablement gravées dans l’esprit du public. L’exemple d’autres pays ayant fait face à des problèmes analogues peut être cité tout en sachant bien que chaque région réclame un traitement spécifique et que certains opposants se serviront de ces différences pour élaborer des arguments hostiles à toute gestion du loup. Par ailleurs, il est bon que plusieurs personnalités crédibles et connues défendent le dossier du loup car, à travers leurs connaissances et leur notoriété, elles peuvent représenter un outil essentiel pour l’obtention et la conservation du soutien de la population. Il peut s’agir de biologistes, de spécialistes ou d’experts au fait des particularités de la zone concernée. Leurs compétences en matière de communication doivent être utilisées de manière appropriée pour faire face aux situations de crise et au battage médiatique.

  Actions 
4.11.1. Identifier le besoin/l’utilité d’une campagne d’éducation aux niveaux local et national ;
4.11.2. Concevoir et mettre en œuvre un projet ; 
4.11.3. Concevoir et mettre en œuvre une campagne de presse ; 
4.11.4. Identifier des responsables de la gestion du loup crédibles et les habiliter à défendre le dossier du loup face au public et à la presse.
"
  

3 écologie = terrorisme!

Toutes les formes de terrorisme sont utilisées par certains écologistes pour imposer leurs visions des choses les chasseurs cités dans un arrêté préfectorale en on fait une amère expérience pour certains...

"
Les giboyeurs ont en effet reçu des coups de fil menaçants et insultants, raconte le Dauphiné Libéré. Dans leurs boites-aux-lettres, les victimes ont également reçu des cartes postales envoyées depuis Charleroi et Bruxelles, en Belgique. 

Le corbeau vise les chasseur de loup

Surprise ! Ces missives dénoncent des relations adultères commises par les chasseurs. Vraies ou pas, ces allégations ont quelque peu agacé les chasseurs drômois.

"

Les sympathisants de l'écologie, les militants de base sont-ils près a tout pour vivre dans le monde "idéale" du discours de Sir Julian Euxley a fontainebleau

mercredi 22 mars 2017

2 écologie = terrorisme

Même en ville vous aurez la preuve que l'écologie n'a pas pour objectif de protéger l'environnement mais d'imposer une vision des choses sans débattre et au détriment des populations locales...


L'état français va-t-il identifier est poursuivre les auteurs de cet acte de terrorisme ou va-t-il se comporter en complice?

L'état français va-t-il se rendre complice du discours de Sir Julian Euxley a fontainebleau

1 écologie = terrorisme!

dans toutes les régions du monde l'écologie dévoile petit a petit son vrai visage qui n'est pas de la protection de l'environnement mais créer des conflits pour imposer sa vision des choses et s'approprier les territoires au détriment des populations locales

exemple en Espagne ou d'après l'article en lien des protecteurs des loups utilisent des images de coyotes aux USA pour justifier des actes terroristes que le tribunal a mis en audience....

regardez bien la vidéo jusqu'au bout...


Voila le vrai visage de l'écologie... digne du discours de Sir Julian Euxley a fontainebleau

samedi 18 mars 2017

Délit de maltraitance nutritionnelle

Cet article de paysan breton va vous donner la réalité du véganisme.... risque de mort et consommation probable d'OGM pour tenter de survivre ...




"

Règle principale : l’homme est omnivore. « Les végétaliens, qui excluent de leur alimentation tous les produits animaux, se mettent en danger. Pour les enfants, les adolescents et les personnes âgées, c’est une prise de risque insensée », déclare Philippe Legrand, qui depuis plus de 30 ans collabore à des recherches sur la nutrition humaine.

Délit de maltraitance nutritionnelle

Aujourd’hui en France, des signaux d’alarme commencent à apparaître par rapport au végétalisme. « Il y a eu des cas d’enfants en dénutrition avancée, et des morts liées à ce type de régime. Nous devons agir suffisamment tôt pour résoudre ce problème qui survient pourtant au sein des classes sociales les plus élevées. » Des scientifiques en lien avec l’Anses souhaitent l’instauration d’un délit de maltraitance nutritionnelle. Pour l’expert, il y aura sans doute un plafond à cet accroissement de végétaliens et végétariens. Est-il atteint ? On ne le sait pas encore.
Philippe Legrand ne défend pas non plus une trop forte consommation de viande. « Nous ne sommes pas obligés de consommer de la viande ou du poisson à tous les repas, mais il n’y a aucune raison de s’en passer dans une journée. » Et d’ajouter : « Ne pas manger suffisamment de produits végétaux comporte aussi des risques. » Sans doute qu’à l’avenir la consommation de viande pourrait baisser en Europe, mais ces produits pourront être exportés. « Partout dans le monde et depuis toujours, l’apport de produits carnés résout les problèmes de nutrition. »

Les végétaliens doivent leur survie à la chimie

Reste qu’il est difficile de communiquer avec des gens radicalisés pour qui il ne suffit pas d’admettre que l’homme mange des produits animaux depuis des millions d’années. Selon Philippe Legrand, s’adresser plutôt à l’entourage peut être une solution. Face aux attaques, les professionnels des filières animales peuvent aussi s’intéresser aux traumatisés du végétalisme, les faire témoigner. Parmi les arguments contre ce type d’alimentation, le plus fort est le manque de vitamine B 12, qui est présente exclusivement dans les produits animaux. « Les végétaliens doivent obligatoirement être complémentés. Sinon, c’est la mort. Ils doivent donc leur survie à la chimie. Le comble, c’est que ces suppléments sont produits par des levures souvent OGM… ».

« N’éliminez rien »

S’agissant du fer, il y en a dans les végétaux, mais il est beaucoup moins assimilable et en quantité moindre. « Pour compenser 100 g de viande, il faudrait manger 12 kg de mâche. » De plus, les besoins en vitamine A ne sont pas couverts avec des végétaux uniquement. Autre point de friction : protéines animales versus protéines végétales. Là encore, l’avantage revient de loin aux premières contenant beaucoup plus d’acides aminés essentiels, par ailleurs plus digestibles. « Un végétalien motivé peut réussir à vivre, mais il devra trouver les plantes capables d’équilibrer son menu et faire des calculs savants. »
Sans compter qu’il lui sera très difficile de bien vieillir. Nourrissant le cerveau et jouant un rôle contre les maladies dégénératives, les acides gras omega 3 sont présents en bonne quantité dans les poissons et les viandes. Les produits laitiers fournissent le calcium nécessaire à la croissance et la densité osseuse, et aussi des vitamines A et D. « Chez les femmes qui avaient rejeté les produits laitiers étant jeunes et qui ont plus de 50 ans aujourd’hui, on a fait le lien avec davantage de fractures osseuses. » Enfin, la science actuelle est loin de connaître tous les secrets d’un bon vieillissement. Alors autant manger de tout en quantité raisonnable pour rester en bonne santé le plus longtemps possible.
'Viandes et cancer, une erreur'
Questionné sur l’étude faisant un lien entre consommation de viandes et cancer colorectal, Philippe Legrand pense que c’était une erreur. « Dans cette étude, les rats mangeaient une très grande quantité de viande, sans consommation de végétaux. Or des interactions existent entre ces aliments, avec les produits laitiers également. C’est vrai que le fer ferreux des viandes peut conduire à abimer la paroi intestinale, mais il faut aussi voir ses bienfaits. Sans fer, il n’y a pas de vie. Cela nous amène à la question de la juste dose. »

vendredi 17 mars 2017

ne pas se faire tuer par les loups

 "«Elle a eu de la chance de ne pas se faire tuer par les loups qui sont nombreux sur ce chemin. Ils attaquent souvent le bétail», a affirmé un autre habitant des environs."

"Pour se rendre au domicile de leur voisin, un éleveur de bétail, Saglana Salchak a marché sur une rivière glacée durant 8 kilomètres, affrontant la neige qui lui arrivait jusqu'au torse et les températures polaires de -34 degrés, relate le «Siberian Times». "





A 4 ans elle a fait 8 km a pieds dans la neige sur une rivière gelée... Pour certains habitants de la région le principale risque cité est la possibilité d'une attaque de loups

jeudi 16 mars 2017

Conférence a Grenoble, le 05/04/2017 à 18h30

Le retour d’un prédateur : le loup

Conférences


Par Laurent Garde, écologue et technicien pastoral au Centre d’Etudes et de Réalisations Pastorales Alpes Méditerranée (CERPAM).
L’histoire de la cohabitation millénaire entre l’homme et le loup est très largement conflictuelle. Ceci explique que la figure du loup ait profondément marqué le paysage imaginaire des sociétés humaines.
Auditorium du Muséum, entrée rue des Dauphins côté Rectorat.