Pour que l'action de cette fédération continue penser a adhérer

Liste des pages

Page 1) accueil

Page 2) Communiqué de presse et publication

Page 3) Photo de prédation

Page 4) Attaques de loups sur l'homme

Page 5) Combien d'animaux cruellement massacrés par les loups en France?


assemblée générale de la FAR

Pour une campagne et une montagne vivantes et dynamiques sans loup

AG





lundi 30 septembre 2013

ATTAQUE D’OURS, ESTIVE DE POUILH, SEPTEMBRE 2013

Lettre ouverte de l’ASPAP à Mme la Préfète du département de l’Ariège suite à sa conférence de presse


30 septembre 2013,

Madame la Préfète,

Suite aux événements survenus sur l’estive de Pouilh, vous avez souhaité recevoir les medias en
conférence de presse « après avoir eu tous les éléments » (http://www.ariegenews.com/news-67260.html).



Les comptes rendus, écrits ou télévisés, comme les informations qui nous ont été données sur cette
conférence et les questions posées, montrent qu’en fait vous avez été informée de façon incomplète,
voire inexacte sur certains points. De nombreuses questions se posent en effet. Des faits ont été passés sous silence. NOUS LES ABORDERONS LORS D’UNE CONFERENCE DE PRESSE
LE MERCREDI 9 OCTOBRE, à 16 heures, à la salle de la Bibliothèque de la municipalité d’Oust,
dont dépend l’estive de Pouilh,avec la participation du berger, du président du groupement pastoral et d’éleveurs impactés.

Déjà rétablir cette vérité : non Madame La Préfète, ce ne sont pas « des éléments extérieurs aux
éleveurs » qui sont venus soutenir sur l’estive les victimes, mais d’autres éleveurs, de toute l’Ariège, et ils l’ont fait à la demande des éleveurs et du berger du Groupement Pastoral
concerné qui n’acceptent plus de subir à la fois les attaques d’ours et le mépris que les associations
qui militent pour l’ours, financées par l’Etat, déversent en permanence sur eux et leur façon de travailler. D’autres mépris aussi, encore plus inadmissibles, humainement inacceptables.

C’est à leur demande qu’un représentant de l’ADDIP était venu apporter le soutien de l’ensemble du
massif pyrénéen qui a montré à de multiples reprises comment il était capable de se mobiliser lorsqu’il en est besoin. Ce représentant n’est d’ailleurs pas intervenu, il n’avait pas à le faire, simplement par sa présence à manifester ce soutien.

Attitude « vulgaire et irrationnelle » ? « Rétablir la confiance » ?

De tels propos sont totalement décalés par rapport à la réalité. Il ne faudrait pas oublier en effet cette
vulgarité initiale : le mensonge d’Etat, le déni de démocratie qui dans les années 90 fut organisé par le Ministère de l’Environnement et relayé par l’ONC de l’époque : alors que les administrations régionales concernées l’informaient de l’inverse, il faisait croire à l’Europe que les Pyrénéens voulaient des réintroductions d’ours.

Ce dossier et ses preuves ont été exposés par le représentant de l’ADDIP lors de son entrevue avec les représentants ministériels à la Préfecture le 7 août dernier, en votre présence. Un double avait été remis le matin par M. le Maire de St Lary (Ariège) aux participants de la table ronde avec les élus politiques et consulaires du département que vous présidiez. Le dossier avait été envoyé à M. le Président de la République le 5 de ce même mois. Il est donc connu de vous comme des services de l’Etat.

Des éléments nouveaux seront d’ailleurs exposés lors de notre conférence de presse.

Sans les mensonges de l’État, les ours slovènes n’auraient jamais été là : toutes les suites du
programme ours découlent de ce mensonge initial qui met en jeu la morale républicaine et la «
confiance » pour reprendre votre mot, des citoyens en leur État, ici sérieusement atteinte.

L’État doit assumer ce dysfonctionnement, il met en jeu la gouvernance sous ses aspects à la fois
de fond (politiques et moraux) et très concrets. Il faut en tirer les conséquences : retirer ces ours, les placer en un lieu où ils ne nuiront à personne. Il est inadmissible de continuer à faire payer à ceux
qui ne le voulaient pas les conséquences de ce qui est une escroquerie d’État alors que l’Europe
elle-même en a tiré les conclusions en disant stop aux réintroductions « à cause de l’opposition des populations locales. »
Nous vous prions, Madame la Préfète, de bien vouloir accepter tout notre respect,

ASPAP, 32 rue général de Gaulle 09000 FOIX


Un loup abattu après l'ordre de tir de prélèvement en Savoie

http://alpes.france3.fr/2013/09/28/un-loup-abattu-apres-l-ordre-de-tir-de-prelevement-en-savoie-327519.html
"
Un loup a été abattu samedi 28 septembre à Montricher-Albanne, en Savoie, comme l'indique les services de préfecture de Savoie. La veille, un tir de prélèvement de loup avait été ordonné dans le même secteur.
....
Vendredi 27 septembre, le préfet de Savoie prenait un arrêté ordonnant un tir de prélèvement du loup en Savoie. L'arrêté préfectoral concernait les communes de Valloire, Montricher-Albanne, Villargondran, Albiez-le-Jeune et Albiez-Montrond et s'appliquait jusqu'au 27 octobre.
"
 
 
 
 
 
Depuis 2004 que l'oncfs aurait pu tué des loups en Savoie, c'est bizarre qu'il est fallu attendre ce jour pour un tir tellement express que nous pouvons nous interroger sur l'absence des précédents résultats...
 
Nous nous rappelons en effet d'une possibilité de tir a Valmenier : ou les tireurs avait fait photos et films sans tirer!
 
La concurrence possible des chasseurs a-t-elle motivé l'oncfs? C'était la principale explication donné par les personnes que nous avons rencontrés a la fête pastorale de marthod.
 
Dans tous les cas ce tirs et devenu un des plus rapide, moins de 24 heures... records a battre
 
Mais un seul tir dans ce secteur où il y aurai au moins 5 loups suffira-t-il a faire baisser les prédations dans ce secteurs?
 
Pour les autres secteurs des alpes du nord touchés par les prédations, notamment: lus la croix haute, le haut diois, le plateau du Vercors, Belledonne, l'ensemble de la Maurienne de bas en haut... jusqu'au pays du mont blanc...
Nous nous posons la question de savoir  où en sont les applications des consignes donner par les ministres au cours du mois de septembre, donnant l'autorisation aux chasseurs de tirer les loups en battue?
 
La même question se pose pour l'ensemble des départements ou ces tirs n'ont a notre connaissance pas encore été mis en place: bouche du rhone, Vaucluse, haute alpes, Ardèche, Lozère, haute loire, cantal, Aveyron, tarn, gers, aude, ariege, p o, ain jura, doubs, territoire de Belfort, haut jura, hate saone, Vosges, moselle, marne, aube...
 

Loup: le maire de Belvédère (Alpes-maritimes) demande des tirs dans le Parc national du Mercantour

http://cote-d-azur.france3.fr/2013/09/29/loup-le-maire-de-belvedere-alpes-maritimes-demande-des-tirs-dans-le-parc-national-du-mercantour-327919.html
"
Lors de la fête du retour des bergers à Belvédère, ce midi, le maire Paul Burro a demandé solennellement au Préfet l'autorisation de prélèvements de loups dans le Parc national du Mercantour. En cas de refus, il se retournera vers le Ministre. Mais aujourd'hui, ces tirs sont interdits.
...


Sylvie Gendre, sous-prêfête des Alpes-Maritimes, chargée du dossier loup a rappelé dans notre émission La Voix est libre samedi: à 40'30
"Le coeur de Parc est sanctuarisé. Je sais que c'est une vieille revendication des éleveurs mais il n'a jamais été question d'autoriser le tir. Tous les tirs autorisés le sont dans des zones où la prédation est importante."


"

La création du parc du Mercantour a été la concrétisation du travail réalisé par les hommes en faisant pâturer et cultivant le territoire pendant plus de 3000 ans de pastoralisme, ils ont maximiser la biodiversité et les paysages... ce qui a permis de développer le tourisme et toutes l'économie de la région!

Mais depuis plus de 20ans  l'état au lieu d'encourager ce qui a fait de ce territoire un joyau, décide de s'approprier les territoires, sans indemniser les populations locales...
Tout cela au mépris de ces propres lois: "assurer la sécurité des biens et des personnes"  " Protéger les troupeaux dans les zones a loups et a ours, assurer la pérennité des exploitations agricoles"


Le tous en cautionnant "les mensonges" de l'uicn ce qui permet de détourner des fonds...

En France nous sommes tous égaux devant la loi... donc les tirs dans le parc du Mercantour doivent devenir légaux!

seul la motivation compte, comme ce fut le cas en Savoie samedi!

vendredi 27 septembre 2013

Mobilisation dans le 06

A l'initiative de la Chambre d'Agriculture, de la FDSEA et des JA 06 en collaboration avec de nombreux autres acteurs des territoires ruraux, dont la FAR,....  Il est organisé 2 rassemblements dans les Alpes Maritimes


Le 9 octobre a l'entré de Saint Martin Vésubie une manifestation contre le symposium "vivre avec les loup".

Rassemblement a partir de 7h30 au bord de la route pour toute la journée, Prévoyez vos banderoles et pique nique, des barbecues seront mis a votre disposition pour vos grillades...



Le 10 octobre rassemblement pacifique de soutien a Didier Trigance devant le tribunal de Nice en début d'après midi ( le procès commence a 13h 30)

La pétition de soutien est toujours en cours déjà plus de 3400 signatures





NDLR: Nous appelons a boycotter le symposium pro-loup!

jeudi 26 septembre 2013

Samedi 28 septembre : Loup : les chasseurs au coeur du débat

http://cote-d-azur.france3.fr/emissions/la-voix-est-libre-cote-d-azur/actu/samedi-28-septembre-le-dossier-du-loup.html-0
"
Le week-end dernier deux loups ont été abattus par des chasseurs dans les Alpes-Maritimes. C’est une nouveauté car le gouvernement a récemment autorisé des tirs de loup à l’occasion de battues de chasse.

Cette « intrusion » des chasseurs dans le dossier du loup soulève les passions dans les Alpes-Maritimes. C’est légal, affirme la Préfecture qui a pris un arrêté en ce sens le 20 septembre dernier pour répondre à la détresse des éleveurs.
Certains écologistes parlent en revanche d’une dérèglementation totale concernant une espèce protégée.

"

France 3 fait encore très fort:
faire un émission sans inviter aucun éleveur... chapeau!

Que ceux qui ne seront pas a la foire de Barcelonnette prennent le temps de voir les intégristes de l'environnement critiquer les chasseurs!
Ces derniers n'ayant fait qu'appliquer la réglementation!
Cette réglementation ayant évolué ces dernières semaines a la demande des représentants de la profession agricole, chambre consulaire, syndicats, association,...


Mais le débat ne va-t-il pas être dans tous les cas erronés car: personne n'évoque jamais les mensonges, manipulations et donc détournements de fonds des militants des sections française et européennes de l'UICN

Car LOUP = SANGLIER!

Journaliste ou militants intégristes de l'environnement?

http://www.midilibre.fr/2013/09/25/le-loup-bouc-emissaire-ideal-des-eleveurs,761884.php
"
En prenant un peu de recul, on peut aussi constater que le loup, sur la planète, n’est pas une espèce en danger. Et aussi qu’il est anormal qu’il prenne les troupeaux pour son garde manger préféré. Mais si, d’aventure, les principes érigés par la convention de Berne, sur la protection de la vie sauvage, étaient battus en brèche, la France, déjà à la traîne sur le plan de la protection animale, n’aurait rien à y gagner. Et le concept de bio diversité, indispensable pour que les humains ne transforment pas la vie sur Terre en un enfer, serait enterré. A méditer.
"


Sous le titre:"Aveyron : le loup, bouc émissaire idéal des éleveurs ?"

midi libre publie un article qui est une compilation d'ignorance:
- La convention de berne n'est pas opposable, ni au individu, ni au état!
- Un terrain pâturé est beaucoup plus riche en biodiversité que celui qui ne l'est pas cela a été reconnu par l'Unesco lors du classement du parc des Cévennes
- Les chiens divaguant ( car il n'y a pas de chiens errants au sens propre du terme en France) ne posent pas les mêmes problèmes...
-Tous les dossiers ne sont pas indemnisés ( lire les commentaires) certains responsables des dossiers dans certaines préfectures nous ont gratinés de certaines perles: Un Hamstéridé aurai tué des brebis! un charognard pour la mort et la consommation de plus de 15 kilos sur un veau! 300 brebis se seraient suicidées et le patou se serait mordu tous seul!.....

Midi libre serait donc bien inspiré de former son personnel ou de mieux le choir...
 

mercredi 25 septembre 2013

Réponse ouverte: loup où est la rigueur scientifique?

Trouvez ci dessous la réponse de Monsieur Moriceau que nous commenterons en bas de page:

"
Jean-Marc Moriceau
Professeur d’histoire à l’université de Caen
Membre de l’Institut universitaire de France
Président de l’Association d’Histoire des Sociétés Rurales
Co-Directeur du Pôle rural
Maison de la Recherche en Sciences humaines
Université de Caen
Esplanade de la paix
14032 Caen cedex




Le symposium « Vivre ensemble avec le loup ? Hier, aujourd’hui... et demain. Etat des lieux et perspectives européennes » entend rassembler chercheurs et acteurs directement concernés par le retour du loup.  Il ne se tient pas à l’extérieur des zones impliquées à ce jour mais au contraire au cœur même de celles-ci. Un tel parti, unique chez les scientifiques, est un message clair : il s’agit, en pleine lumière, d’exposer l’état des connaissances sur les rapports entre l’homme et le loup, sans langue de bois, en tirant parti de l’expérience du passé et du présent, en France comme à l’étranger.

Les problèmes aigus que connaît le secteur de l’agro-pastoralisme sont reconnus. Ils sont bien intégrés dans les débats et la place de tous les représentants de la filière y est attendue. Certains d’entre eux co-président les séances ou interviennent dans les communications comme dans les posters. Les apports des historiens, des géographes, des sociologues mais aussi ceux des biologistes, des acteurs de la filière loup, etc. y trouveront une occasion sans pareille de s’exprimer.

Sensibles aux difficultés et même parfois aux drames que connaissent les bergers et les éleveurs, les organisateurs du colloque ont tenu à rassembler le maximum de compétences pour porter sur la place publique les résultats des études et des recherches sur l’impact du loup dans les espaces ruraux comme dans l’environnement. La richesse des interventions (90), la diversité des thèmes abordés, le souci de comparatisme des situations vécues dans le temps de l’histoire et dans l’espace contemporain, la large publicité faite depuis de nombreux mois à ce colloque, la place accordée aux débats après l’écoute des communications, tout contribue à faire de cet événement un lieu d’information et de discussion sans équivalent jusqu’ici.

Quatre journées sont consacrées à ce sujet important, une durée très inhabituelle dans les manifestations scientifiques. La présence de nombreux chercheurs devant un public très large et aux côtés des acteurs concernés par le loup est également digne d’être signalée. L’impulsion venue des sciences humaines, et notamment de la discipline historique, est un gage d’ouverture et d’indépendance. L’homme n’est pas relégué à la périphérie de l’environnement et les questions sociales ne seront pas sous-estimées.

Certes tout n’est pas parfait et les débats en jeu donnent lieu à des positions parfois divergentes mais le symposium est le lieu idéal pour qu’elles puissent s’exprimer. Enfin la question posée ne peut prétendre avoir une réponse écrite à l’avance : le point d’interrogation vise à accueillir les points de vue les plus divers mais l’état des lieux qu’appelle ces quatre journées, en exposant publiquement des statistiques, des expériences effectives et des comparaisons  ne peut que multiplier les constats. Il a une ambition : mieux éclairer les choix nécessaires et délicats qu’induit en France mais aussi en Europe le statut actuel du loup.

A tous les bergers, éleveurs, administrateurs et acteurs du secteur de l’agro-pastoralisme, et notamment à ceux des régions PACA et Rhône-Alpes, je souhaite la bienvenue à  ce symposium, volontairement situé dans un lieu qui leur tient à cœur, pour être  l’occasion d’une ouverture constructive et durable.
 

Jean-Marc Moriceau
Professeur d’histoire à l’université de Caen
Membre senior de l’Institut universitaire de France
Président de l’Association d’histoire des Sociétés Rurales
Président du conseil scientifique du Symposium
 
 
" 
 
 
 
Votre réponse semble totalement hors sujet:
-Soit vous êtes un parfait commerciale, quelque soit la question vous répondez toujours la même réponse!
-Soit vous n'avez vraiment personne a votre congratulation pro-loup et vous cherchez par tous les moyens a essayer de racoler d'éventuels visiteurs!
-Soit vous tenter par tous les moyens d'essayer d'obtenir un peu de crédibilité
 
 
Mais vous avez omis les questions présentes dans la lettre ouverte, L'uicn est ces "mensonges " n'ont apporté aucune réponse de votre part alors qu'il s'agit du principale problème:
Les questions reste posées:
 
     -Comment les loups gris qui ne sont pas protégé au niveau mondial, le deviennent au niveau national, au mépris des recommandations de l'UICN internationale?

      -Comment se fait-il que les listes rouge des sections française et européenne de l'UICN ne comporte pas le pourcentage du taxon présent dans le pays ou le continent, au mépris des recommandations de l'UICN internationale ?

      -Pourquoi la France protège t-elle les loups alors que la population présente ne représente que au mieux 0,1 % de la population mondiale, au mépris des recommandations de l'UICN internationale?

Avant de vouloir imposer les loups aux habitants des alpes, nous attendons que vous fassiez la lumière sur les manipulations qui ont amenées a la situation actuelle, avec toute la rigueur scientifique qui fut la votre et celle de vos équipes...


Dans l'attente de vos réponses , notre positions restent les mêmes, nous ne pourrons évoquer que de façons défavorable le rendez vous de Saint Martin Vésubie...


mardi 24 septembre 2013

Lettre ouverte: loup où est la rigueur scientifique?


Lettre ouverte de la Fédération des Acteurs Ruraux à:


Monsieur Jean Marc Moriceau

  • Professeur d'Histoire Moderne à l'Université de Caen
  • Membre senior de l'Institut Universitaire de France
  • Co-directeur du Pôle Sociétés et Espaces Ruraux à la MRSH de Caen
  • Enseignant-chercheur au CRHQ axe Dynamiques et politiques rurales (XVe-XXIe siècle)

  • http://www.crhq.cnrs.fr/_index.php?page=biblio/M/Moriceau&suite=



    Objet: lettre ouverte: loup où est la rigueur scientifique?


    Monsieur

    De nombreuses questions se posent sur la problématique des loups, en particulier a l'approche d'une rencontre de sympathisants intitulé " vivre avec les loup!" ce titre qui donne déjà la position des intervenants et les conclusions ne semble pas être un gage de réussite...

    Avant cela nous nous interrogeons: le classement des loups dans la liste rouge de l'UICN internationale: LC least concern http://www.iucnredlist.org/search

    http://federationdesacteursruraux.blogspot.fr/2013/08/biodiversite-et-especes-menacees.html
    http://federationdesacteursruraux.blogspot.fr/2013/01/la-liste-rouge-nationale-et-luicn.html
    http://federationdesacteursruraux.blogspot.fr/2012/08/uicn-liste-rouge-2012-des-especes.html

    Nous attendons que vous nous expliquiez, avec toute la rigueur scientifique qui fut la votre et celle de vos équipes lors de la réalisation des précédentes recherches et notamment lors de l'écriture du livre
    "
    Histoire du méchant loup : 3 000 attaques sur l'homme en France (XVe-XXe siècle) [Broché]
    " ,


               -Comment les loups gris qui ne sont pas protégé au niveau mondial, le deviennent au niveau national, au mépris des recommandations de l'UICN internationale?

                -Comment se fait-il que les listes rouge des sections française et européenne de l'UICN ne comporte pas le pourcentage du taxon présent dans le pays ou le continent, au mépris des recommandations de l'UICN internationale ?

                -Pourquoi la France protège t-elle les loups alors que la population présente ne représente que au mieux 0,1 % de la population mondiale, au mépris des recommandations de l'UICN internationale?


    Dans l'attente de vous lire, nous ne pourrons évoquer que de façons défavorable le rendez vous de Saint Martin Vésubie, Veuillez agréer monsieur nos salutations




                                                                                               Le Président
     

    Bilan des attaques et constats des dommages et prédations de loups au 3 septembre 2013 - Comparaison avec 2011 et 2012

    http://www.kairn.com/fr/milieu-montagne/90106/bilan-des-attaques-et-constats-des-dommages-et-predations-de-loups-au-3-septembre-2013-comparaison-avec-2011-et-2012.html

    "
    A l’exception du Var, les dommages indemnisés liés aux prédations de loups en 2013 sont en régression par rapport à 2012. Néanmoins ces chiffres doivent être accueillis avec beaucoup de précautions quant à l’analyse et aux conclusions que nous pourrions en tirer. Notre propre appréciation ne peut en aucune manière être considérée comme celle de spécialistes. Ces derniers ne manqueront pas de s’exprimer. Nous en feront part.
    "

    Cela s'explique facilement dans le var les troupeaux sont dehors toute l'année, alors que dans les autres départements la météo et la neige ont retardés de plus de trois semaines la sortie des troupeaux comme les montées en estives...

    Nous verrons donc le bilan a la fin de l'année...

    Loup = assassins

    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=163307320542214&set=a.148042148735398.1073741828.100005888409028&type=1&theater
    "
    "
    Il suffit de regardez les bilans de l'administration pour constater que ce slogans sur une remorque qui suit une transhumance dans les alpes est fondé:

    http://www.pyrenees-pireneus.com/Faune/Loups/France/Predations-Degats-Indemnisation/2013-09-03-Loups-Bilan-Compare-Attaques-Dommages-Predations-2013-2012-2011.pdf

    Face aux 3001 victimes constatées donc retrouvées!

    Nous pouvons nous poser des questions sur tous le raffut fait par les intégristes de l'environnement pour seulement 3 loups tués pour cette année 2013 qui rappelons le commence après la publication de l'arrêté ministériel donc le 29 mai!
     

    Agrocarburants: il faudra un jour désigner les vrais coupables!

    http://votre-opinion.ccfd-terresolidaire.org/p/agrocarburants?f=&l=Federation%20des%20acteurs%20ruraux&e=federation.acteurs.ruraux@hotmail.fr&canal=mesopinions&utm_source=emailmesopinions&utm_campaign=agrocarburants

    "
    Aujourd’hui 12% de la production mondiale de maïs est destinée à produire des agrocarburants (carburants issus de matières végétales) alors que 870 millions d’hommes, de femmes et d’enfants souffrent de la faim !

    Déforestation, pollution, épuisement des sols, augmentation des prix agricoles, expropriation des paysans : les agrocarburants sont aujourd’hui une des causes majeures de la faim dans le monde et une menace pour l'avenir !
    "


    Se plaindre aujourd'hui de l'impacte des biocarburants voulu par les écologistes européens il y a une vingtaine d'années avec des fonds européens donc nos impôts!

    Cela peut être une bonne idée, mais il ne faut pas faire porter le chapeau aux industriels, ils n'ont fait que de profiter de l'opportunité offerte par la réglementation.

    Les vrais responsables sont les commissaires européens, les députés, qui ont joués les apprentis sorciers...

    Les électeurs devraient faire attention avant de voter aux projets défendu par les candidats...
     

    lundi 23 septembre 2013

    Un second loup tué par des chasseurs dans les Alpes-Maritimes

    http://www.nicematin.com/beuil/un-second-loup-tue-par-des-chasseurs-dans-les-alpes-maritimes.1452941.html
    http://www.nicematin.com/france/mercantour-un-2e-loup-abattu-en-moins-de-24-heures.1453201.html
    "
    Lors d'une battue au sanglier organisée dimanche matin dans les gorges du Cians, un chasseur de Beuil (Alpes-Maritimes) a tué vers 10h30 un loup. C'est le second prédateur abattu en vingt-quatre heures par des chasseurs.
    Depuis quelques jours, un arrêté préfectoral d'une validité d'un mois autorise les chasseurs d'une trentaine de communes des Alpes-Maritimes à participer à la "régulation" de Canis lupus. Il s'agit d'éliminer les loups causant de gros dêgats dans les troupeaux ovins, dans la limite nationale et annuelle de 24 animaux.
    Samedi, le loup mortellement blessé à Saint-Etienne-de-Tinée était le premier en France à être tué par des chasseurs. L'intervention des sociétés cynégétiques a été autorisée le 10 septembre dans trois départements (le Var, les A.M. et les Alpes-de-Haute-Provence) par le ministre de l'Ecologie Philippe Martin.
    "


    La mobilisation générale du monde l'élevage a permis une avancé au moins dans les alpes maritimes ou nous avons eu depuis deux jours la preuve que quand on veut on peut...

    Nous avons la preuve que jusqu'à maintenant l'absence de résultat était voulu!

    Il suffit que la réglementation soit adapté et que les personnes autorisés soit motivées pour obtenir des résultats...

    La réglementation doit donc se généralisé a toute la France puisque tous les citoyens sont égaux  ( Rhône Alpes, Lozère, Vosges, Var, Jura, Aube, Aude...)


    Quand aux gesticulations des intégristes de l'environnement si ils font de l'obstruction judiciaire l'état devrait penser de leurs comptabiliser tous les frais engendré par les retards dans l'application des mesures utiles... au minimum 15 millions d'euros par an... Nous verrons si il y a toujours des candidats pour payer....

    L'action des chasseurs est là uniquement pour palier les carences de l'état: les loups ne doivent en aucun cas devenir un gibier!
    Par contre l'état pourrait gratifier les accas ou fédération de chasse pour l'économie réalisé sur (dont au moins une partie de) son propre personnel  qui au vu du résultat semble ne pas avoir mis beaucoup de conviction pour remplir sa mission
     

    vendredi 20 septembre 2013

    Attaque de vautour, tous a été fait pour!

    Comme chaque année avec l'association des éleveurs et bergers du Vercors Drome Isère, la FAR  était présente a la foire de Beaucroissant, a celle de Guillaumes, puis nous continuerons la tournée des foires d'automnes...

    Nous avons interpellé le préfet de l'Isère, sur les problèmes de prédation, de loup et de vautour...


    Nous avons aussi un nouveau panneau:" Attaque de vautour, tous a été fait pour!"

    "-La réintroduction
    -Le nourrissage: -A base d'animaux domestiques constitue un dressage
                               -Sans limite, il entraine une surpopulation
    -Le dénie de la réalité: Il y a toujours eu des attaques sur des (animaux) vivants
    -L'intégrisme des protecteurs des prédateurs qui souhaitent cacher les dégâts (des loups)
    "

    jeudi 19 septembre 2013

    Stéphane Le Foll annonce des moyens renforcés dans la lutte contre le loup

    http://www.ledauphine.com/drome/2013/09/19/stephane-le-foll-annonce-des-moyens-renforces-dans-la-lutte-contre-le-loup
    "
    le ministre de l’agriculture, a officiellement fait le constat de l’insuffisance du plan loup national, lancé en début d’année et a annoncé d’importantes mesures d’assouplissement dans la lutte contre le prédateur.
    Faisant lecture d’une lettre du ministre de l’écologie, partie ce matin aux Préfets, il a indiqué que les opérations collectives de prélèvements étaient désormais autorisées pour les chasseurs formés. Lors de battues au gibier, les chasseurs pourront abattre un loup, voire même plusieurs, ce qu’ils réclamaient depuis longtemps. La décision s’appliquera immédiatement.
    "


    La comparaison avec la suisse n'est pas flatteuse, car de l'autre coté du Léman il réalise les tires dans les 5 jours qui suivent l'autorisation...

    La lettre ouverte a Monsieur le Président de la République a déjà fait le constat de l'échec du plan loup, comme le recours déposé par la FAR, mais aussi celui déposé par le CERCLE...


    Nous attendons de voir l'étendu des mesures:
    L'annonce de la semaine dernière dans les alpes maritimes se limitant a 11 communes! Ce n'est pas avec des mesures aussi restrictives, qui ne respect pas l'égalité entre les citoyens, que les ministres pourront atteindre l'objectif de faire baisser les prédations!

    Il faut que l'état innove et généralise a l'ensemble du territoire les mesures si il veut commencer a respecter ces propres lois L113.1, L111.1....

    Mais il faudra aussi dénoncer les mensonges de l'UICN

    Nous attendrons de voir les arrêtés préfectoraux, et leurs applications sur le terrain pour savoir si l'objectif de 24 prélèvements sera réalisé!
    Mais surtout de savoir cela sera suffisant pour faire baisser les prédations
     

    Inconcevable

    Lors d'un constat cette semaine dans les alpes maritimes les propos tenus par l'agent constatateur sont inconcevable. Ils ne peuvent qu'amener a un dérapage!

    Nous espérons qu'il ne s'agit pas d'une stratégie misent en place par l'état pour détruire les éleveurs et s'approprier les territoires. Cela est dans tous les cas inacceptable.

    Pour des éleveurs qui viennent de subir une énième attaque de loups sur leurs biens, ils s'agit d'une agression.


    L'agent n'a pas a insinuer que si le troupeau était gardé correctement il n'y aurai pas d'attaque (avant de se reprendre et de dire que certains éleveurs ne font pas correctement leur travail

    L'agent n'a pas a insinuer en regardant le voisin arriver avec ces 2 chiennes qui ont plus de 15 ans: "il y a bien des morsures et des hématomes, mais a savoir qui les a fait?"

    L'agent n'a pas a continuer a s'enfoncer en disant que les éleveurs ne le connaissent pas, donc il ferait bien de se taire! puis de dire "je suis chasseur, mais je ne tue que ce qui se mange! donc même si on me donne l'autorisation de tuer un loup je ne le ferais pas"


    Cela constitue une faute professionnel!

    Nous sommes désagréablement surpris du comportement de cet agent qui semble avoir oublié son devoir de réserve, cela constitue une faute grave! Dans le privé il se ferait virer sans indemnisation.

    Il semble que les évènements précédents n'ai pas servie de leçon alors que cela aurai du:
    http://federationdesacteursruraux.blogspot.fr/2012/08/parc-national-du-mercantour-qui-agresse.html
    http://federationdesacteursruraux.blogspot.fr/2012/08/parc-national-du-mercantour-qui-agresse_23.html
    http://federationdesacteursruraux.blogspot.fr/2011/11/encore-une-attaquemais-un-comportement.html

    mercredi 18 septembre 2013

    La mascarade!

    Quel scientifique peut se rendre a un symposium, qui dans sont titre affirme déjà la réponse:
    "Vivre ensemble avec les loups"

    Il nous semblait que les scientifiques par profession cherchaient la réponse a une question!
    Qu'il doutaient par principe et confrontaient leurs résultats pour être sur de leurs réponses.

    Or il semblerait que ceux qui se rendront a saint martin Vésubie, non aucun doute puisqu'il y a déjà un an qu'ils affichent la réponse dans le titre du symposium...
    Ils ne sont donc pas crédible, mais uniquement des militants!

    Attaques de prédateurs : la FDSEA crie son ras-le-bol

    http://www.ledauphine.com/hautes-alpes/2013/09/17/attaques-de-predateurs-la-fdsea-crie-son-ras-le-bol

    "La FDSEA constate que le nouveau plan loup n’a pas été plus efficace que le précédent avec seulement deux loups prélevés à ce jour sur les vingt-quatre possibles.
    "

    Le communiqué en intégralité se trouve ICI
    Merci a la FDSEA 05 de nous l'avoir diffusé...


    Les suisses semblent être beaucoup plus efficace que les français
    http://federationdesacteursruraux.blogspot.fr/2013/09/suisse-express-france-impuissante.html

    dimanche 15 septembre 2013

    Le loup s'invite au forum du Parc Naturel régional des Préalpes d'Azur


    http://www.nicematin.com/cagnes-sur-mer/le-loup-sinvite-au-forum-du-parc-naturel-regional-des-prealpes-dazur.1436910.html
    "
    L'an prochain, la première cessation d'activité liée au loup touchera à Andon Canauxl'exploitation bio en circuit court, jusque là économiquement rentable,d'Isabelle Feneyrol.
    Le président Marc Daunis, membre du comité national sur le loup au Senat, a concédé "des choix à faire dans le dispositif actuel de gestion du loup, au risque de drames humains". Il a affirmé la nécessité de maintenir la biodiversité, un agropastoralisme extensif, et la recherche technique de solutions tenant compte des arguments des pro et des anti loup.
    Quant au sous préfet, Rachid Bouabane Schmitt, il a confirmé l'inefficacité des 24 prélèvements nationaux, et la réflexion àouvrir au sein du PNR à d'autres systèmes offrant une médiation entre toutes les parties.
    "

    Cela fait plus de 20 ans que c'est toujours la même chose, il faut de la concertation, des débats....

    Les éleveurs attendent des actes rapidement...
    Surtout que l'état est fautif, il est même le complice et le commanditaire des attaques de loups sur les troupeaux, il cautionne les mensonges de l'uicn 

    jeudi 12 septembre 2013

    Une brebis et son agneau dévorés par des vautours

    http://www.ledauphine.com/environnement/2013/09/11/une-brebis-et-son-agneau-devores-par-des-vautours
    "
    “Des cas exceptionnels”

    Pour Gérard Tenoux, conseiller général de Rosans (divers droite) et éleveur de son état, « on doit se poser les bonnes questions » sur les vautours, réintroduits dans le secteur il y aune quinzaine d’années. « Aujourd’hui, il y a une grosse population qui devient inquiétante. Ils s’attaquent aux bêtes qui mettent bas, ça arrive, on a déjà vu ça dans les Pyrénées, et aujourd’hui sur un troupeau d’ovins. On se demande jusqu’où ils peuvent aller. On est assez impacté avec le loup. Les agriculteurs n’ont vraiment pas besoin de ça. »
    L’élu « en rajoute », déplore Christian Tessier, de l’association Vautours en Baronnies. « Les vautours, pour qu’ils descendent manger sur un animal, c’est l’immobilité qui est déterminante. Il y a des cas exceptionnels où l’animal ne réagit pas : pour eux, c’est un cadavre. Ce qui me surprend, c’est qu’une brebis en bonne santé aurait réagi. » Le chargé d’études scientifiques sur les oiseaux comprend que la scène de curée puisse choquer un éleveur. « C’est un moment vraiment violent. » Mais il souligne que les vautours – la colonie qui niche dans les gorges de l’Aygues compte 150 couples – ne cherchent pas sa nourriture sur le seul secteur de Rémuzat-Rosans mais « évoluent sur un territoire de 10 000 km². Et rappelle que si la population de vautours fauves est aujourd’hui « dans une situation correcte », les trois autres espèces européennes (vautours moines, vautours percnoptères et gypaètes barbus) restent menacées.
    L’association Vautours en Baronnies demande par ailleurs à l’État de créer une cellule opérationnelle regroupant toutes les parties prenantes et des vétérinaires formés qui interviendraient dans des cas comme celui de Saint-André-de-Rosans
    "

    Les vautours, comme les loups, les ours et les lynx ne sont pas plus a protéger que les sangliers, c'est UICN qui le dit!

    L'attaque sur des animaux vivant n'a rien d'exceptionnelle, il y en a plus d'une dizaine de rendu public cette année...

    Tout cela a été voulu par la réintroduction:
    Les vautours ont été dressés pour attaquer les animaux domestiques, le nourrissage a créé une surpopulation et ancré les vautours sur les brebis et les bovins...

    Un jour les responsables de ce massacre devront rendre des comptes...
     

    mardi 10 septembre 2013

    Lettre ouverte des FRSEA...

    http://www.pyrenees-pireneus.com/Pastoralisme/Syndicats-Agricoles/FNSEA-F%C3%A9d%C3%A9ration-Nationale-des-Syndicats-des-Exploitants-Agricoles/2013-09-09-FRSEA-Lettre-Ouverte-Ministre-Ecologie-Agriculture.pdf

    "



    Lettre ouverte à
     
    M. Stéphane LE FOLL, Ministre de l’Agriculture, de

    l'Agroalimentaire et de la Forêt

    M. Philippe MARTIN, Ministre de l'Écologie, du Développement

    durable et de l'Énergie
     
    Messieurs les Ministres,

    Voulez-vous maintenir une économie agricole et rurale sur tous les territoires ou

    encouragez-vous la disparition des filières de production?

    Voulez-vous des montagnes riches en biodiversité grâce au pâturage des troupeaux ou

    les souhaitez-vous embroussaillées ?

    Voulez-vous des territoires sécurisés grâce au travail et à la présence des éleveurs ou

    livrés aux incendies l’été, aux avalanches l’hiver et aux pillages tout au long de l’année ?

    Les éleveurs en grande détresse qui subissent des dommages considérables, en

    croissance continue d’année en année, du fait des prédateurs, attendent de votre part

    des réponses à ces questions et des actions concrètes de l’Etat.

    Les FRSEA de Languedoc Roussillon, de Provence Alpes Côte d’Azur et de Rhône-Alpes

    affirment depuis toujours que le pastoralisme est incompatible avec la présence des

    prédateurs. Les faits nous donnent raison.

    Malgré toutes les mesures de protection des troupeaux mises en place par les éleveurs,

    les dégâts causés par les loups croissent chaque année. Les pertes d’exploitation directes

    et indirectes subies par les éleveurs explosent et l’argent public dédié à la lutte contre la

    prédation n’a aucune efficience.

    Il est grand temps de changer de politique !

    Nos FRSEA vous demandent de faire le choix du pastoralisme. Ce système d’exploitation

    ancestral a fait la preuve de son efficacité économique, sociale et environnementale. Il

    est plébiscité par tous les acteurs locaux. La récente manifestation de Langogne, en

    Lozère, en est l’illustration parfaite.
     
    Provence Alpes Côte d’Azur
     
     
     
    Avec l’appui de la FNSEA, nous exigeons, dans un premier temps, que vous mettiez tout

    en oeuvre pour prélever les 24 loups qui doivent l’être au titre de 2013, y compris avec

    l’aide des chasseurs dans le cadre de battues.

    Ces prélèvements doivent aussi pouvoir être réalisés sur des meutes entières, même en

    période hivernale. Ils doivent aussi pouvoir s’effectuer dans les coeurs des parcs

    nationaux qui constituent des lieux de développement anarchique des populations de

    loups. Sans cela, cela n’a aucun sens !

    Dans un deuxième temps, nous vous demandons de faire évoluer le cadre juridique qui

    régit la présence du loup en France. D’une part cette espèce n’est pas en voie de

    disparition. D’autre part la présence des loups est incompatible avec les systèmes

    d’élevage en plein air pratiqués en France, qui s’inscrivent pourtant dans le projet agroécologique

    défendu par le gouvernement.

    Comme pour tout citoyen, le travail des éleveurs qui pratiquent le pastoralisme doit être

    respecté. Or ce n’est pas le cas actuellement.

    Nos FRSEA attendent, de votre part, des perspectives claires pour redonner de la lisibilité

    et de la sérénité aux éleveurs. Le maintien et le renouvellement des agriculteurs dans

    ces territoires difficiles en dépendent.

    Comprenons-nous bien, il n’y a pas d’un côté les gentils et de l’autre les méchants. Il n’y

    a pas ceux qui font attention à l’environnement sous toutes ses formes et les autres. Il

    n’y a pas ceux qui ont du coeur et ceux qui n’en auraient pas. Il y a des familles qui ont la

    passion de leur métier et qui aiment leur territoire, qui veulent simplement travailler et

    vivre de leur travail dans un cadre serein… rien d’autre.

    Cette sérénité dépend de votre action et de vos décisions.

    Jean-Paul COMTE

    Président de la FRSEA PACA

    Jean-Pierre ROYANNEZ

    Président de la FRSEA Rhône-

    Alpes et responsable du dossier

    « Prédateurs » à la FNSEA

    Michel PONTIER

    Président de la FRSEA

    Languedoc Roussillon
    "
     

    Le loup est revenu‏

    https://workspaces.acrobat.com/?d=wwF6d8f850bkjLuOgtMWZA

    " C'est le titre du livre écrit par Anne Vallaeys, édité par Fayard et qui sera disponible dans toutes les librairies de "France et de Navarre" à compter du 2 octobre prochain.
    En avant première il sera présenté à Barcelonnette, à la foire de la Saint-Michel, le samedi 28 septembre où l'auteure donnera une conférence suivie d'une séance de dédicace.

    Un authentique récit qui s'appuie sur une abondante bibliographie, des analyses sérieuses, mais aussi un récit de vie en montagne, cet ouvrage se lit comme un roman. Nul doute qu'il sensibilisera le grand public aux problèmes posés par le retour des loups."


    Merci aux "indignés de l'Ubaye" et a leur président de nous avoir fourni l'information...

    Et merci aussi a Anne Vallaeys d'avoir fait la démarche de se rendre sur place et de prendre le temps de vivre et comprendre pour écrire sous une forme romancée cette histoire

    lundi 9 septembre 2013

    Pourquoi la forêt du sud de la France a-t-elle si peu brûlé cet été ?

    http://www.laprovence.com/article/actualites/2518430/pourquoi-la-foret-du-sud-de-la-france-a-t-elle-si-peu-brule-cet-ete.html
    "
    Il n'y a jamais eu aussi peu de feux de forêt en France que cet été, selon les données de la direction générale de la sécurité civile pour qui les pluies du printemps et les stratégies de prévention expliquent ce "record" à la baisse.
    "

    Seules les conditions météorologiques ont permis de faire baisser les incendies. Cette année la végétation a au moins 3 semaines de retard: donc les plantes étaient encore vertes et ne brulaient pas!


    Il suffit de regarder les plans aériens a la télévision pour trouver la meilleur solution!
    L'agriculture: les vignes, les prairies, les cultures arrêtent naturellement les incendies.
    Le pastoralisme en est le complément, si le maquis et les forêts méditerranéennes étaient toutes pâturées par au moins une brebis par hectare la progression des incendies seraient très limité.
    Car il n'y aurai que très peu d'herbe sèche, et de branches basse...

    Le travail des pompiers en serai très simplifié et les actuels moyens paraitrai démesurés...
    Ce fut le constat d'un sapeur pompier de Canjuers en 1994, mais ces observations furent immédiatement  rejeté car cela allait a l'encontre de l'intérêt des pompiers... 

    Les oursons aprennent a chasser, c'est le massacre!

    Communiqué de presse ASAP/ADDIP - 9 septembre 2013 - 19 h 30
     B. Besche-Commenge, porte parole ADDIP


     Après été calme, grosse attaque sur l'estive de Pouil (Salau 09) avec dérochement dans la nuit, plusieurs dizaines de bêtes au tapis, des agneaux lacérés par les oursons qui suivaient la mère, une brebis trouvée avec trois pattes cassées etc etc . Tout n'a pas été vu à cause de la brume et dejà des nuées de vautours qui ne s'écartent même pas lorsqu'on s'approche. Depuis une semaine, des attaques ponctuelles faisaient craindre le pire, c'est arrivé.
     Des suites vont être données à ce qui devient de plus en plus insupportable sur les estives couserannaises où aucune n'est à l'abri malgré présence permanente de patous et bergers, et, sur Pouil, un des plus anciens bergers de la zone unanimement reconnu pour la qualité de son travail depuis des décenies + un stagiaire très volontaire

    Aucune profession n'accepterait ces conditions de vie et de travail, ni de voir son outil de travail et le produit de ce travail - un troupeau c'est les deux - ainsi saccagés

     Quand le gouvernement va-t-il se décider à respecter ce travail et la vie des gens concernés en mettant fin à une situation qui n'a été possible que suite aux mensonges de l'état français dans les années 90 ? Le Ministère a fait croire à Bruxelles que les Pyrénéens était d'accord avec ce programme alors qu'il savait l'inverse. Sans ces mensonges, l'Europe n'aurait jamais introduit d'ours slovènes : en effet, elle a annulé les introductions prévues ensuite, lorsqu'elle s'est rendu compte de la réalité du refus des populations concernées.
     Continuer à faire subir aux éleveurs et bergers les conséquences de ce mensonge est inacceptable : l'état doit rattraper l'escroquerie qu'il a commise, enlever les ours, les placer où il veut mais là où ils ne nuiront à personne.
    L'inverse serait accepter que mensonges et manipulations soient le condtionnement normal de ce qui alors ne devrait plus s'appeler "démocratie", mais dictature.

    samedi 7 septembre 2013

    La mafia est toujours!

    Nous venons d'obéir au propriétaire qui est venu nous demander l'invers d'hier c'est a dire de quitter les lieux

    Le systhéme niçois ne semble pas mort: quand nous avons demandé  au propriétaire ce qui avait changé depuis hier
    sa réponse fut c'est politique
    Nous lui avons demandé si il avait eu des pression ou un coup de fil avec des menaces la réponse fut :
    " on peut l'expliquer comme cela"


    cela correspond au pression que nous avons subit hier

    si il n'y a pas de solidarité entre les citoyens se systhéme durera, si les éleveurs s'unissent pas et ne se révolte pas le loup restera

    nous restons sur nice est joignable  au téléphone

    vendredi 6 septembre 2013

    Nous serons dans le 06

    http://federationdesacteursruraux.blogspot.fr/2013/09/nice-arriverons-nous-nous-exprimer.html

    Suite a l'article précédent, après de multiples péripéties, nous serons présent au bord de la national 202 en direction de digne sortie saint Isidore...

    de 14 H 30 a 18 h 30


    Notre présence s'adresse surtout a la presse a qui nous expliquerons les détails de la lettre ouverte dont les mensonges de l'uicn
    La situation sur le terrain...

    Et les déclarations de Monsieur le Ministre de l'Ecologie faites auprès du Président de la FDO 06...

    Nice: Arriverons nous a nous exprimer?

    N'ayant pas eu de réponse a la lettre ouverte au président de la république, nous essayerons de déployer le cœur...

    Pour dire nous aimons le sport, les grandes compétions, ce magnifique département...
    Mais nous détestons l'injustice qui est faites aux éleveurs car les règles du jeux ne sont pas respecté par l'uicn France, car l'état ne respect pas ces propres lois: L113.1, L111.1...


    Nous ne pouvons a ce jour vous dire ou nous nous installerons, Nice ou ces environs puisque nos contacts ont pour l'instant été infructueux, le droit de s'exprimer pacifiquement, calmement, sans dégradation, semble en effet bafoué dans les alpes maritimes ce samedi...

    Nous essayerons de vous informer dès que possible


    jeudi 5 septembre 2013

    Affaire de la radio d'ici: La FAR a déposé plainte.

    Dans l'affaire de la diffamation contre les éleveurs haut alpins, la fédération des acteurs ruraux a déposé plainte et se réserve le droit de se porter partie civile.

    Il est surprenant de voir que l'article a été modifié, mais aussi son auteur c'était Annick Berger c'est devenu Jean Marc Passeron

    Pourquoi changer d'auteur?
    Cela ne sert a rien car avec une seule plainte suffit pour les deux

    le nombre de loups a légèrement augmenté en 2013

    http://alpesdusud.alpes1.com/infos/infos-locales?view=info&id_news=26217
    "
    Hautes-Alpes – Contrairement aux rumeurs qui circulent dans la presse, le nombre de loups recensés dans les Hautes-Alpes aurait légèrement augmenté en 2013 par rapport à l’année précédente. Selon les chiffres communiqués à la radio Alpes 1 par la préfecture des Hautes-Alpes, l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) a recensé six meutes pour une population de 25 canidés, soit quatre individus de plus que le nombre total de loups enregistrés pour l’année 2012 (21 loups et toujours six meutes). Interrogée quant aux découvertes éventuelles de cadavres de canidés, « aucun loup présentant des signes d’empoisonnement n’a été retrouvé depuis le début de l’année 2013 », assure la préfecture.
    "


    Ces déclarations vont a l'encontre de celle de la radio bistro qui semble n'avoir que des informations militantes et partisanes sans les vérifier...


    Nous aurons d'autres articles dans les jours a venir sur ce dossier ou la personne a interviewer sera le procureur... car c'est lui qui détiendra les informations 

    mercredi 4 septembre 2013

    Réactions médias à la lettre ouverte de la FAR, FDO, Solidarité Pastorale etc ...

    bonne lecture
     


     
     

    mardi 3 septembre 2013

    Suisse express! France impuissante...

    http://www.bluewin.ch/fr/index.php/136,883781/Le_loup_de_la_Vallee_de_Conches_a_ete_tire_par_les_gardes-chasse/fr/news/suisse/sda/
    "

    Le loup de la vallée de Conches (VS) a été abattu lundi soir par des gardes-chasse. Le tir a eu lieu dans le périmètre autorisé lors d'une attaque du prédateur contre un troupeau de moutons. Une permission de tir avait été délivrée le 29 août.

    Les gardes-chasse n'ont pas pu empêcher le loup de blesser un des moutons, a communiqué mardi l'Etat du Valais. La dépouille de l'animal a été remise au Tierspital de Berne pour analyse, conformément au Concept Loup Suisse.
    "


    En suisse, il suffit de 5 jours, pour réussir le tir d'un loup après la décision...

    En France, 2 mois suffisent rarement!

    Chercher l'erreur:
    Est-elle dans la compétence de ceux qui doivent réaliser les tirs?
    Ou est-elle dans un manque total de volonté de les réaliser de la part de ceux qui doivent encadrer les tirs?

    Et si des loups des Hautes-Alpes avaient été empoisonnés ?



    "C'est en fait un secret de polichinelle : Beaucoup de loups ont été empoisonnées dans les Hautes-Alpes par les éleveurs exaspérée par les attaques."
     - See more at: http://www.dici.fm/actu/2013/09/02/et-si-des-loups-des-hautes-alpes-avaient-ete-empoisonnes#sthash.lR3dVXHC.dpuf


    Cette phrase constitue une diffamation, une insulte!
    Celui qui a écrit cela ne peut être un journaliste professionnel

    lundi 2 septembre 2013

    La violence en montagne sur les alpages et estives des Alpes ? Ça existe !

    http://www.kairn.com/fr/outdoor/89883/la-violence-en-montagne-sur-les-alpages-et-estives-des-alpes-ccedil-a-existe.html
    "

    Samedi, une agression gratuite et organisée



    Samedi, une équipe de 17 personnes, se réclamant d'une « grande » association de protection du loup et de l'ours, est arrivée sur une estive des Alpes-Maritimes (1) équipée de caméras et appareils photos en main. A priori rien d'anormal pour des randonneurs. Ce genre de situation est monnaie courante dans nos montagnes et se passe le plus souvent très bien même en présence d'un chien de protection. Mais voilà que samedi, l'objectif de ce groupe semble avoir été très différent des autres selon les informations recueillies par SMS dans la nuit (difficultés de communication). Le groupe de 17 personnes serait allé insulter et traiter de criminel le berger de cette estive, particulièrement désemparé face à la situation.


    Difficile d'imaginer qu'une telle agression n'ait pas été préméditée en choisissant un berger qui n'est pas une « figure » de la lutte contre le canidé. S'agit-il d'une tentative d'intimidation ? D'actes isolés de personnes se réclamant abusivement d'une association ? Ou d'une opération organisée ?


    Nul doute que nous en saurons plus dans quelques jours puisqu'une plainte doit être déposée
    "

    a lire absolument!


    Cette agression semble bien avoir été préparé et voulu:
    un site internet écologiste de défenseur des loups la réclamait il y moins de 2 mois:
    "

    18 juillet 2013

    Loup l'attaque de trop!

    communiqué de presse



    L'attaque de la nuit de jeudi a vendredi ou 6 patous sur 7 ont été mis hors d'état de protéger le troupeau. ceci démontre une fois de plus que les moyens dit "de protection" n'en sont pas!
    Ces événement ont amené les éleveurs a réagir a de nombreuses reprises...

    La venue a Nice de Monsieur le Président de la République pour la cérémonie d'ouverture des jeux de la francophonie, ou vient d'être créé une épreuve écologie, a naturellement attiré l'attention.

    Le problème étant d'ampleur national et les préfets, comme les ministres semblant ne pas apporter de solution.
    Le monde de l'élevage interpelle Monsieur Hollande avec la lettre ouverte ci jointe. Cela est d'autant plus légitime après la déclaration de Monsieur Hollande cette semaine: " L'avenir c'est maintenant"

    Nous demandons donc au Président de prendre aujourd'hui des décisions pour l'avenir des éleveurs...

    Lettre ouverte au président de la république


    Monsieur de Président de la République
    Palais de l'Elysée
    55, rue du Faubourg Saint-Honoré
    75008 Paris

    Objet : Lettre ouverte

     

    Monsieur le Président de la république.

    Vous représentez l’Etat Français qui par sa gestion du dossier des prédateurs depuis une vingtaine d’année a amené la situation actuelle : les loups sabotent l’élevage et il est courant de dire que l’état en est le complice voire le commanditaire !

    Dans le département des Alpes-Maritimes avec plus de 3 attaques de loup par jour, où certains éleveurs ont perdu plus de 1000 bêtes en une dizaine d’années, l’attaque subie par un éleveur du Val d’Entraunes où 6 de ses 7 patous ont été décimés est celle de trop !

    La cohabitation avec le loup est un mythe  (voir USA et Canada depuis 2005). Les moyens de protections sont vains. Nous venons encore une fois d'en avoir la preuve. Il est inadmissible que l'Etat français attende qu'il y ait une victime humaine pour réagir. Il est plus que temps de prendre la mesure réelle du danger encouru.  

    Il est anormal :

    - Que l’Etat français cautionne les mensonges de la section française de  l’UICN (1) qui a manipulé la "liste rouge" protégeant les loups à l’encontre des règles de l’UICN-Internationale.

    - Que l’Etat n’applique pas ces propres lois : « assurer la protection des biens et des personnes »…  les troupeaux étant un bien. Les bergers, les éleveurs et leurs familles étant des personnes.

    - Que l'Etat ne respecte pas l'article L 113-1 du Code rural à l'égard du pastoralisme.

    Comme nous l’avons beaucoup entendu l’année passée :

    «  Le changement c’est maintenant »

    Nous attendons :

    Que vous dénonciez les manipulations de la section française de l’UICN (2) et que vous précisiez le calendrier d’un rétablissement de la régularité de la part d'un organisme qui a récemment reçu un agrément environnemental.

    Que l'Etat français assure la sécurité des biens et des personnes et respecte le code rural en matière de protection des troupeaux et de pérennité des exploitations.

    Que vous fassiez prélever au minimum la totalité des loups prévus par le plan avant le vendredi 6 septembre 2013 et accorder aux chasseurs le droit de tirer des loups dans le cadre de leurs activités de chasse.

    Si vous manquez de moyens pour parvenir au quota minimum de 24 loups avant le vendredi 6 septembre 2013,  faites appel à l’Armée pour porter assistance aux éleveurs en danger.

     

    Face à l'urgence de la situation catastrophique dans laquelle se trouvent les éleveurs, nous exigeons des avancées significatives avant samedi. 

     

     

     

    Les signataires :

    Fédération départementale ovine des Alpes-Maritimes

    Le Président 

     

    Fédération des acteurs ruraux

    Le Président 

     

    Association des éleveurs et bergers du Vercors Drome Isère

    Le Président 

     

    Solidarité Pastorale

    Le président 

     

     

     

     

     


     

    dimanche 1 septembre 2013

    Non Au Loup Dans Nos Montagnes Paca

    Attention aux chiens de chasses!


    Vu le résultat de l'attaque de loup 1 patou euthanasié, 5 longuement recousus, et un très peureux...

    Que vont peser les chiens de chasse dès l'ouverture face a une meute de loup?
    Comment vont-ils faire pour échapper aux loups?

    Que pourront faire les chasseurs pour protéger leurs chiens?