Pour que l'action de cette fédération continue penser a adhérer

Liste des pages

Page 1) accueil

Page 2) Communiqué de presse et publication

Page 3) Photo de prédation

Page 4) Attaques de loups sur l'homme

Page 5) Combien d'animaux cruellement massacrés par les loups en France?


assemblée générale de la FAR

Pour une campagne et une montagne vivantes et dynamiques sans loup

AG





mercredi 30 octobre 2013

Cheveaux espagnols a voir absolument!

http://www.pyrenees-pireneus.com/Faune/Loups/Europe/Espagne/Cantabriques/Galice/Attaques-loups-chevaux-Galice.pdf

Prenez le temps de regardez sur le lien ci-dessus un échantillon de la cohabitation entre les chevaux et les loups dans les cantabriques, c'est bizarre c'est toujours les mêmes qui gagnent!

âme sensible s'abstenir...

On ne connait pas la crise chez les écolos….

http://pyrenees-pireneus.com/WordPress3/2013/10/29/on-ne-connait-pas-la-crise-chez-les-ecolos/
"
Alors que les français se serrent la ceinture, que les taxes pleuvent de partout, que les « niches fiscales » se font de plus en plus rares, que l’on met en place une écotaxe, chez les écolos c’est le bal des euros. Depuis 2005, c’est la folie tant au niveau de l’Etat qu’au niveau de certaines régions.
Quelques exemples
En 2011, les subventions d’Etat aux associations de protection de l’environnement se sont élevées à 4 086 560 Euros.   Et parmi ces subventions, le montant alloué aux associations de protection de l’environnement concernées par l’ours dans les Pyrénées s’est élevé à 652 772 Euros dont 608 722 Euros exclusivement à l’ours
...
"

Nous noterons que pour une fois ceux qui ont saisi le tribunal dans un éclaire de lucidité ont eu raison.
Les subventions de la région Rhône alpes devaient parait il protéger le foret amazonienne en empêchant les forages pour extraire le pétrole...
La région n'a-t-elle pas besoin de cet argent pour améliorer les lycées, les voiries, baisser les impôts,...

http://www.ledauphine.com/isere-sud/2013/10/28/deux-subventions-de-la-region-annulees
Deux subventions de la Région annulées
                
La justice administrative vient d’annuler deux subventions de 100 000 € et 150 000 € votées en avril 2011 par la Région Rhône-Alpes, à destination de ...

The end result of the Grey Wolves reintroduction into Yellowstone


http://www.youtube.com/watch?v=R5mZSXHKaOo&list=UUOfyjOocMBeRrHifUMTHqIw

Âme sensible s'abstenir de regarder les conséquences des réintroductions des loups gris dans le Yellowstone....

Merci a Ouragan d'avoir partager ses liens

dévoré vivannt

vidéo a regardez absolument

http://www.youtube.com/watch?v=0bgHYxQw74Y

âme sensible s'abstenir...

cet extrait n'est que quelques seconde de la longue agonie de l'animal qui est mangé vivant!

mais il démontre que les slogans de fne, frapna ... sont faux comme " l'animal attaqué n'aura que quelque seconde d'effrois avant de mourir" 

“Flingue ce loup, planque le cadavre et ferme-la !”..... Que FERUS la ferme !

http://www.pyrenees-pireneus.com/Ecologistes-Ecologie/FERUS/2012-05-00-Gazette-Scandinavie-Flingue-ce-loup-Planque-Cadavre-Ferme-la-Guillaume-Chapron-Commentaire.html
"
“Flingue ce loup, planque le cadavre et ferme-la !” est un article de Guillaume Chapron paru dans le N° 44 de Gazette des Grands Prédateurs, c’est-à-dire la revue de l’association écologiste pro-ours et loups FERUS. Cet article ne manque pas d’intérêt. Alors que les écologistes veulent montrer et dénoncer les dégâts occasionnés par le braconnage, d’autres verront là la démonstration des bienfaits du braconnage.
...
Et l’auteur poursuit : « Un taux de croissance annuel moyen de 13.5% est bien inférieur au taux de croissance typique de populations de loups en voie de restauration. Sans le braconnage, le taux de croissance annuel médian de cette population aurait été de 29.5% au cours de la période, soit plus du double du taux observé ». Très intéressant… Eblouissant comme démonstration.
J’ai toujours admiré les ONG environnementalistes qui parvenaient à chiffrer ce qui par définition est clandestin : le braconnage. De la même manière ils sont capables d’évaluer la mortalité des brebis pour des raisons autres que les grands prédateurs alors qu’il n’existe aucune statistique… Mais eux sont capables… Plus fort que les études du CERPAM…. Quelle science ! Gageons que pour le braconnage en Scandinavie, l’évaluation soit du même jus. Mais là encore, admettons que les grigris des grands gourous de l’écologie disent vrai…
...
"
Commentaire a lire en totalité sur le lien du haut de page...

La rumeur française nous racontait :" que c'était les pro-loups qui ont tués ceux qui étaient équipés de balise en France pour cacher la vérité sur les très nombreuses prédations..."
 

mardi 29 octobre 2013

Un riche propriétaire terrien va de l'avant avec des propositions visant à introduire des loups et des ours à sa propriété écossaise

http://www.telegraph.co.uk/earth/wildlife/10409499/Scottish-landowner-plans-to-bring-back-wolves-and-bears.html

"
A millionaire landowner is drawing up plans to introduce bears and wolves to his sprawling Scottish estate.
Paul Lister, heir to the MFI furniture fortune, is pushing ahead with his plan to create the unusual wildlife reserve on his 23,000 acres of land in Sutherland.
"



Un propriétaire millionnaire est en train d'élaborer des plans pour introduire des ours et des loups dans son domaine écossais tentaculaire.
Paul Lister, héritier de la fortune meubles MFI , va de l'avant avec son plan visant à créer la réserve de faune inhabituelle sur ses 23.000 hectares de terres dans Sutherland.

Chez nous la rumeur dirait que l'argent lui est montée a la tête, qu'il est "fada"

Car c'est le meilleur moyen de ruiner les efforts qu'il a fait pour les autres espèces, mais aussi de se fâcher avec toute la région...

Si il veut développer la région a lui de créer un parc "astérixécossais" ou un centre d'activité "touristico-sportif"...

Si il veut la ruine et la désertification son projet parait le bon


 

Bientôt le loup dans le Nord – Pas-de-Calais ? Peut-être bien que oui, peut-être bien que non…

http://dailynord.fr/2013/10/bientot-le-loup-dans-le-nord-pas-de-calais-peut-etre-bien-que-oui-peut-etre-bien-que-non/?utm_source=rss
"
Réponse des services de l’Etat, qui ont d’ailleurs un site consacré au loup : “Il n’est pas possible de faire des telles prévisions car on ne sait pas pourquoi le loup s’installe quelque part si ce n’est qu’il recherche un territoire et de la nourriture.” Donc, accessoirement, le loup fait ce qu’il veut, et s’il a l’intention de venir dans le Nord – Pas-de-Calais, c’est son affaire. A noter deux choses, rajoutent nos interlocuteurs : la dispersion des loups est importante, et ils sont susceptibles de migrer sur plusieurs centaines de kilomètres avant de s’établir sur un nouveau territoire. Et “c’est une espèce ubiquiste : le loup peut s’adapter partout, en montagne, en plaine, en forêt, en zones agricoles …Comme tous les animaux sauvages, il craint la présence humaine.”
Moralité : le loup n’y est pas encore, mais jusqu’à quand ?
"

Les loups ne craignent pas l'homme et n'ont aucune raison de le craindre puisque l'homme ne les chasse pas!
Il y a même des loups surnommés " spaghetti" qui vivent  a proximité de l'homme en faisant les poubelles...

Pour savoir si il est prévu de lâcher des loups dans le nord il suffit de demander a geneviève carbone comment cela c'est passé a castérino?

Quand il s'agit de conquérir un nouveau territoire, d'après l'administration et les intégristes de l'environnement les loups peuvent parcourir des centaines de kilomètres.
Quand il s'agit de reconnaitre les dégâts, il faut plus de 6 mois pour admettre qu'ils puissent passer de la plaine vosgienne a la haute marne! 
Cherchez la logique! a part une volonté farouche d'occuper le terrain sans le reconnaitre et en payer les dégâts...

Dommage que le ridicule ne tue pas!

Au USA, ils agissent 110 loups tués en une semaine dans le seul wisconsin

http://www.pricecountydaily.com/news/regional/article_26af7b64-3d82-11e3-ace8-001a4bcf887a.html
"
The Department of Natural Resources says that as of Wednesday morning, 110 wolves have been killed in the wolf hunting and trapping season.


The season just started last week. Last year, 117 wolves were killed during the entire two-month season. DNR official Tom Hauge says the faster pace of this year's harvest remains a bit of a mystery.
"

 

Le sénateur propose de lâcher des loups dans les bois de Boulogne et de Vincennes

http://www.ledauphine.com/hautes-alpes/2013/10/29/le-senateur-propose-de-lacher-des-loups-dans-les-bois-de-boulogne-et-de-vincennes
"
Pierre Bernard-Reymond, sénateur non inscrit des Hautes-Alpes, a décidé de réagir à sa façon à la manifestation des pro-loup dimanche au pont de l’Alma à Paris.

Il propose que les Parisiens fassent eux aussi connaissance avec l’animal en organisant des lâchers dans les bois de la capitale.
"

Avec seulement une petite trentaine de manifestant, tous masqués? (y-a-t-il des figurants?)
férus a du mal a nous faire croire qu'ils sont majoritaire au milieu d'une métropole de plusieurs millions d'habitants...

L'idée de lâchés des loups dans la capitale n'est pas nouvelle, en 2005 quand les loups étaient dans le nord Isère cela a déjà été proposé!
C'est la première fois que cela est exprimé par un parlementaire... au moment ou les loups se rapprochent de paris, ils sont a moins de 200 kilomètres dans la haute marne et l'aube...


Monsieur le sénateur votre réaction a la petite agitation de ferus et normale. Mais l'ensemble des citoyens attendent que vous dénonciez les mensonges de l'uicn, que vous fassiez appliquer les lois L111.1, L1113.1...

Car il est impossible de comprendre le pointillisme de l'administration sur les limitations de vitesse, les déclarations PAC, les règlements d'urbanismes... et la volonté par la même administration de s'affranchir de ces lois quand cela semble lui plaire!

Une meute agressive s'approche à moins de 3 mètres d'une forestière!

http://www.vancouversun.com/Forest+worker+encounters+aggressive+wolf+pack+near+Merritt/9093625/story.html

"
MERRITT — British Columbia's forest safety council has issued an unusual safety alert after a forestry worker narrowly escaped a pack of wolves while working in the province's southern Interior.
The bulletin states a woman working for a forest management firm was approached by at least five aggressive wolves while she was working near Merritt two weeks ago.
"

En gros:
Une meute agressive s'approche à moins de 3 mètres d'une forestière!
Un de ses chiens, qui a voulu la protéger, l'a payé de sa vie.
La forestière a réussi à se réfugier dans son véhicule.

ce n'est pas sans rappeler:
http://federationdesacteursruraux.blogspot.fr/2013/07/le-loup-attaque-meme-les-velos.html
http://federationdesacteursruraux.blogspot.fr/2013/08/2ieme-attaques-de-loup-sur-des.html

 

lundi 28 octobre 2013

Le comportement du loup change, l’inquiétude grandit

http://www.la-croix.com/Actualite/France/Le-comportement-du-loup-change-l-inquietude-grandit-2013-10-28-1052410
"
« Je ne suis pas éleveur pour faire de la viande à loup. » Jacques Riguccini, propriétaire et éleveur de petits chevaux de montagne à Saint-Étienne-de-Tinée (Alpes-Maritimes), dans l’arrière-pays niçois, a vivement réagi après l’attaque nocturne, à la mi-octobre, de son troupeau. L’une de ses quelque 30 bêtes a été tuée, prise dans les filets d’une piste de ski de la station voisine, Auron. Une autre a été blessée.
Cette agression, la troisième dans les Alpes-Maritimes depuis le début 2013, a eu lieu alors que les bêtes pâturaient dans un parc électrifié, selon Sylvie Cendre, sous-préfète de Nice-Montagne. Victime de plusieurs attaques au cours de ces dernières années, l’éleveur est exaspéré.

Il opére en plein jour et se cache moins

Cette prédation arrive quelques semaines après celle dont ont fait l’objet, toujours dans les Alpes-Maritimes, quatre chiens « montagne des Pyrénées » ou patous, ces molosses de 50 kg en moyenne chargés de protéger les moutons. Deux ont été tués, deux autres blessés. « C’est la première fois qu’on constate une attaque contre des chiens de protection aussi nombreux », assure Laurent Garde, ingénieur en élevage au Centre d’études et de réalisations pastorales Alpes-Méditerranée.

"

lire l'article complet sur le lien en haut de page...
 

dimanche 27 octobre 2013

Férus se prend les pieds dans le tapis

Avec selon leurs photos au maximum une trentaine de manifestant (qui peuvent être des figurants puisqu'ils ont tous un masque sur la tête ( a 3 exceptions)) férus a fait un bide avec sa grande manifestation parisienne...

Les loups pendus au pont ne semble pas être un symbole de protection des loups,  les commentaires sur Facebook semble prouver que certains ont pensé a une manifestation d'éleveurs pour protéger les moutons! sauf que les éleveurs ne se cachent pas et n'écrivent pas en anglais!


Hier au soir, la conférence a la palud sur verdon a rassemblé plus de 150 personnes pour écouter Laurent Garde chercheur au CERPAM, expliquer pourquoi sont livre a pu paraitre, les conditions au moment de l'écriture n'étaient pas les mêmes que maintenant!
Nous avons fait le constat que les moyens de protection si il n'y a pas de notion de risque pour le loup c'est comme dresser un rat dans un labyrinthe il y a toujours la récompense au bout donc il réessayera jusqu'à obtenir sa récompense!
Il faut donc prélever des loups pour leur apprendre que c'est risqué  

Parc naturel régional : le projet se précise

http://www.ledauphine.com/isere-sud/2013/10/26/parc-naturel-regional-le-projet-se-precise
"
Les nombreux habitants et élus qui s’inquiétaient, jeudi soir, de l’apparition de règlements via un PNR, ont vite été rassurés. Édouard Simonian, conseiller régional délégué aux PNR : « L’identité Parc n’impose pas de règlements supplémentaires. Les choix de développement sont définis ensemble et en commun. » Francis Gimbert, président de la Communauté de communes Le Grésivaudan : « Il ne faut pas craindre la superposition car les missions sont différentes. Le Parc ne gérera pas le quotidien de la population, comme les haltes-garderies, les transports… »
"

Seul ceux qui croient les dires d'un élus seront déçu...

Un parc c'est une réserve qu'il faudra prendre quelque part...
C'est une charte paysagère, un regard sur les permis de construire, un regard sur les PLU, un spécialiste des réintroductions ( les loups sont déjà présent, mais les vautours, lynx, chacal doré...)
C'est des fonctionnaires supplémentaires pour vous surveiller et pondre des règles particulières en matière d'urbanisme, de foncier, de cueillette, de pâturage, de randonnée, d'escalade, de chasse,....


Au habitant de Belledonne de réagir assez rapidement pour ne pas se réveiller avec la gueule de bois une fois que se sera fait...

Regardez la Vanoise 23 communes sur 26 ont votés contre la nouvelle charte.... ( Même si c'est un parc national, donc pas régional cela doit vous interpeler et vous inciter a regarder pourquoi dans le parc des baronnies un grand nombre de commune ont voté contre...)

vendredi 25 octobre 2013

Polémique : le dossier du loup.

http://provence-alpes.france3.fr/emissions/la-voix-est-libre-provence-alpes/actu/samedi-26-octobre.html-0

"

En deuxième partie de l’émission, la polémique de la semaine :


Le dossier du loup
Nouvelle attaque de loups contre un troupeau dans les Alpes-de-Haute-Provence, le weekend dernier. Une dizaine de moutons a été tuée. Comment lutter contre ces attaques ?
Débat entre Yves Derbez, éleveur à Barcelonnette et Benoît Candon, avocat représentant l'ASPAS, Association pour la Protection des Animaux Sauvages.
"

 

Combien coûte et à quoi sert le CNPN ?

http://pyrenees-pireneus.com/WordPress3/2013/10/25/combien-coute-et-a-quoi-sert-le-cnpn/
"
CNPN, encore des initiales barbares qui veulent tout simplement dire : Conseil National de la Protection de la Nature. C’est en fait une « commission administrative à caractère consultatif » créée en 1946, juste après-guerre,  pour  « la mise en place de réserves naturelles et de leur gestion ». Autant dire que depuis cette époque la situation a bien changé. La législation environnementale s’est renforcée, les parcs et réserves ont été mis en place dans les années 1960 et bien d’autres commissions en tout genre ont vu le jour. De plus, ce type d’avis ont de moins en moins de portée depuis que le public doit être consulté (article 7 de charte environnementale constitutionnelle) mais conserve néanmoins un poids retardateur tout autant qu’une capacité de nuisance de par ses avis relevant parfois de la brève de comptoir.
....
"

a vous de lire la totalité de l'article sur le lien de l'article d'origine

Des loups attaquent un troupeau de chevaux

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/10/24/97001-20131024FILWWW00371-des-chevaux-attaques-par-des-loups.php

http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/10/24/des-loups-attaquent-un-troupeau-de-chevaux_3502397_3244.html

"
Selon la sous-préfète des Alpes-Maritimes, Sylvie Cendre, les éleveurs du département ont dû faire face à quelque 600 attaques depuis le début de l'année. Officiellement, il y a 250 loups en France, "mais, en réalité, on sait qu'ils sont bien plus nombreux, de l'ordre de 300 à 350", a-t-elle précisé.
"

Nous nous interrogeons: pourquoi le nombre de loup est il officiellement sous annoncé?

L'explosion du nombre de loup en France comme ailleurs dans le monde est de près de 30% comme cela avait été annoncé en préfecture de Valence... 

Mercantour : le loup s'en prend aussi aux chevaux

 
 
"
Les brebis ne sont plus les seules victimes du loup. Celui-ci n'hésite plus à s'en prendre aux chevaux, des animaux qui sont pourtant bien plus corpulents que lui. Un animal appartenant à un éleveur de St-Etienne de Tinée est mort le 11 octobre dernier sous les crocs du prédateur.
"
 
Cette photo démontre que ce n'est pas seulement les éleveurs ovins, caprins, bovins... mais aussi les éleveurs d'équins et tous les propriétaires d'animaux... (chien, chat, âne, lama, alpaga, cochon,...) qui doivent ce sentir concernés et solidaires les uns envers les autres...
 
Cela permettra d'exiger que l'état qu'il applique enfin ces propres lois:
"
sécurité est un droit fondamental. Elle est une condition de l'exercice des libertés et de la réduction des inégalités.
A ce titre, elle est un devoir pour l'Etat, qui veille, sur l'ensemble du territoire de la République, à la protection des personnes, de leurs biens et des prérogatives de leur citoyenneté, à la défense de leurs institutions et des intérêts nationaux, au respect des lois, au maintien de la paix et de l'ordre publics.
"
 
 
 
"
8° Assurer la pérennité des exploitations agricoles et le maintien du pastoralisme, en particulier en protégeant les troupeaux des attaques du loup et de l'ours dans les territoires exposés à ce risque.
"
 
 
 
Mais aussi que l'état arrête de cautionner "les mensonges de l'uicn":
"
  • les listes européennes et françaises ne tiennent pas compte du classement des espèces au niveau MONDIAL ce qui est obligatoire!
  • Il est recommandé au niveau mondial de concentrer les efforts (humains et financiers) sur les espèces vraiment présentes dans le pays, « il faut au moins 1% de la population mondiale pour commencer à mettre des moyens pour la protection »
  • Le classement par l’UICN des ours, loups, lynx, vautours, sangliers… est « LC » c’est « Least Concern » : « non concerné » très très peu vulnérable, pas de dangers…
  • Alors que la population de loup en France ne représente que 0,1 % de la population mondiale, celle d’ours 0,oooooo1%
    ….. C’est cette liste mensongère qui sert de référence aux sénateurs et députés pour décider des espèces à protéger en France !
    "
     
    Que faut-il pour que l'état réagisse et s'applique a lui même autant de rigueur qu'il demande a l'ensemble des citoyens dans l'application des lois... (Comme par exemple la limitation de vitesse..)

    mercredi 23 octobre 2013

    Un troupeau de chevaux attaqué par le loup à Auron

    http://www.nicematin.com/vallees/un-troupeau-de-chevaux-attaque-par-le-loup-a-auron.1488261.html
    "
    Une nouvelle attaque de loups dans les Alpes-Maritimes a visé un troupeau de 30 chevaux sur le domaine skiable d’Auron.
    Un cheval est mort, un autre est blessé, selon l’agent chargé des constats.
    Le troupeau, composé de chevaux de race Mérens, se trouvait en pâture sur les pistes, face à la station.
    "

    que tous ceux qui aiment les chevaux pensent a eux, leurs congénères, leurs propriétaires....

    encore une fois l'état a été défaillant dans l'application de ces propres lois: L113.1, L111.1...

    Grand Angle: faut-il tuer les loups? - 22/10

    http://www.bfmtv.com/video/bfmtv/soir-bfm/grand-angle-faut-il-tuer-loups-22-10-154148/
    "
    Zoom sur les attaques de loup en Lozère, dans le secteur de Châteauneuf-de-Randon. Plus de six mille brebis ont été tuées par les loups l’année dernière. Les agriculteurs affichent leur ras-le-bol, alors que 75% des Français s’opposent à l’idée de les abattre.
    "

    prenez le temps de regarder le reportage...
    N'oubliez pas d'aller jusqu'au réveil de l'eco-volontaire qui devient lucide, il n'y aura jamais assez de volontaires pour rester avec tous les troupeaux 24 H/24...

    Quand au chiffre de 75 %, il faut voir comment la question a été posé, mais aussi où! car si on pose la question auprès des populations concernées le chiffre va évoluer très vite.... comme l'enquête sur les lâchés d'ours...

     

    « L’élevage pastoral face aux loups »

    info pratique:
    "
     
    Conférence de Laurent Garde
     
    Salle du Château
    La Palud sur Verdon
     
    Samedi 27 octobre, 20h 30
     
    "

    mardi 22 octobre 2013

    LE LOUP... CE N'EST PAS "NATUREL"

    http://www.avenir52.com/actualites/predateurs-le-loup-ce-n-est-pas-naturel:6RQ1FLQG.html
    "

    Des loups semi-sauvages

    un éleveur, de Lignol le Château, dont le troupeau a subi une dernière attaque «sous ses fenêtres» interpelle le militant national en lui précisant qu’en protégeant le loup mangeur de moutons, on favorise l’émergence d’une lignée semi-sauvage.
    Son argument a fait mouche et le représentant de FERUS, plusieurs fois interpellé par des électeurs victimes du prédateur a fini par reconnaître que le loup «posait problème» et qu’il n’était pas opposé à des «prélèvements défensifs». C’est justement ce que prévoit le nouvel arrêté préfectoral qui permet l’usage de carabine en cas d’attaque de troupeau.
    "
     
     
     
    Comment veut-il réaliser des prélèvements défensifs si son associations attaques tous les arrêtés préfectoraux les autorisant? avec un lance pierre? 
     
     
     
    "
    Plus pragmatiquement, l’Association locale CPIE a proposé dernièrement  une famille de Nully de l’aider à poser des clôtures défensives. Cette initiative est louable mais une chose est sûre, le débat n’est pas prêt d’être clos !
    "
     
    C'est juste pour se faire de la pub se donner bonne conscience et dire ont travail avec les éleveurs (mais juste quelques heures par ans) en ne garantissant pas le résultat en ne payant ni les dégâts, ni les pertes financières, en ne garantissant pas les résultats techniques ni que le nombre d'heure de travail n'augmente... 
     
    Alors que les solutions proposées ne marchent ni en France, ni en Italie, ni en Espagne.... comme l'a confirmé le colloque du cerpam les 3 et 4 juin a valdeblore ...

    Suspension des arrêtés aurorisant les tirs de loups dans la Drôme : des réactions

    http://rhone-alpes.france3.fr/2013/10/21/suspensions-des-tirs-de-loups-dans-la-drome-des-reactions-suivre-343277.html
    "
    Après les Alpes-Maritimes et les Alpes-de-Haute-Provence, c'est au tour de la Drôme .... Le 18 octobre dernier, le tribunal administratif de Grenoble a suspendu l'exécution des deux arrêtés préfectoraux pris le 27 septembre dans ce département autorisant le prélèvement de quatre loups
    ...
    "

    L'état doit faire un choix entre les loups et les éleveurs...
    Les loups nuisibles a une biodiversité variée et riche
    Les éleveurs créateurs de biodiversité, aménageurs de territoires, créateurs d'emplois, Fournisseurs de l'agroalimentaire, nourrisseurs de leurs concitoyens....


    L'état doit aussi appliquer ces propres lois: L113.1, L111.1...

    lundi 21 octobre 2013

    Une meute de loups tue treize bêtes

    http://www.laprovence.com/actu/region-en-direct/2587665/une-meute-de-loups-tue-treize-betes.html

    "
    Deux chèvres ont été dévorées, six bêtes tuées et six autres laissées agonisantes qu'il devra abattre. Avec l'attaque du début de semaine, il a perdu 13 bêtes qui viennent s'ajouter à l'importante attaque subie le 12 août dernier par le groupement pastoral du Col Bas auquel il appartient. Trente victimes avaient été déplorées. 
    Véronique Caron, sous-préfet de Barcelonnette et en charge du dossier "Loup", s'est personnellement rendue en matinée sur place, avec les agents de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage chargés de dresser le constat de cette prédation.
    "

    Nous saluons la promptitude de Madame la sous-préfet a se rendre sur place...
    Mais nous nous interrogeons sur l'objectifs de l'état qu'elle représente:
    L'état devrait assurer la sécurité des biens et des personnes
    L'état devrait assurer la protection des troupeaux dans les zones a loups et a ours et assurer la pérennité des exploitations agricoles...


    Le plan loup a montré ses limites et le barrage juridique imposé par les intégristes de l'environnement a suspendu les toutes petites avance qui avaient eu lieu a grand renfort de déclaration médiatique en septembre...

    Que compte faire l'état pour respecter ces lois? et permettre un retour a la normale dans les pâturages?
      

    jeudi 17 octobre 2013

    Les écolos veulent la peau de Maurice Tornay

    http://www.lesobservateurs.ch/2013/10/16/une-plainte-contre-maurice-tornay/

    "
    Maurice Tornay a été dénoncé pénalement par le Groupe Loup Suisse. Selon lui, le conseiller d'Etat aurait tenu des propos incitant au braconnage du prédateur.
    Le plaignant y voit une incitation au braconnage du loup. Les propos ont été tenus en marge d'une visite du conseiller d'Etat à Fiesch dans le Haut-Valais. A propos du loup, Maurice Tornay dit en rigolant "voir, tirer, enterrer, se taire".
    On rappellera que le tir du loup du Haut-Valais a déjà provoqué une première dénonciation pénale, émanant du WWF celle-là.
    "

    En Suisse comme en France les écologistes ne supportent pas les avis divergents de leurs doctrines...
    Quand ils ne trouvent pas d'autres moyens ils font un exemple, pour une petite phrase, un procès! Qu'il soit gagné ou pas il dissuadera les autres d'intervenir, de s'exprimer...

    Montrons nous solidaire, résistons a l'intégrisme environnementaliste... 

    Loup : La FNO – Fédération Nationale Ovine – alerte les parlementaires

    http://www.pyrenees-pireneus.com/Faune/Loups/France/Syndicats-Agricoles/2013-09-30-FNO-Loup-Federation-Ovine-Parlementaires.html
    "
    Après avoir rappelé l’expansion du loup, le nombre d’attaques, l’inefficacité du plan loup et des tirs, les contraintes de la directive « habitats »…. Elle insiste sur le coût pour la société en période de crise.
    « Sans compter le coût total pour l’Etat de la prédation par le loup qui a été évalué à plus de 12 millions d’euros en 2012, répartis entre :
    • L’indemnisation des pertes (1 800 000 €)
    • Les moyens de protections (8 500 000 €)
    • Les agents d’Etat affectés à plein temps au dossier (2 000 000 €)
    « Comment expliquer et justifier auprès de nos concitoyens de telles dépenses en temps de crise ? Combien d’instituteurs ou d’infirmières pourraient être financés sur le territoire avec un tel budget ? Nous sommes bien ici confrontés à un choix de société qui concerne tous les citoyens, agriculteurs ou non: préfère-t-on une nature vivante, entretenue par l’homme et qui le fait vivre sur tout le territoire, ou une nature sauvage et désertée ?
    « Aujourd’hui citoyens et élus sont responsables collectivement de cet état et seront responsables de son évolution, quelle qu’elle soit ».
    "
     

    mercredi 16 octobre 2013

    Devant le tribunal de nice

    Suite a un incident technique la suite
     
     
     
    pour ceux qui arrive a le grossir suffisamment la déclaration de la confédération paysanne 


    Le tract de la confédération paysanne
    Didier répondant a la presse





    Michel Dessus président de la chambre d'agriculture et maitre François Berne
     Le tract de la fdsea, JA, FROSE, FRSEA,... J'ai pas retrouvé la deuxième page ce soir, c'est le même que celui distribué a saint martin Vésubie mercredi 9

    Courrier de soutien à Didier Trigance et aux éleveurs alpins


    Ci dessous la lettre de soutien de l'ADDIP lu par votre serviteur devant le tribunal:

     
    "
    L’ADDIP est une fédération qui regroupe toutes les associations des départements pyrénéens opposées à l’ensauvagement de leur massif dont les introductions d’ours slovènes sont le tête de pont. Pour l’Ariège, cette association est l’ASPAP.

    Je devais être là avec vous pour apporter de vive voix à Didier et à tous ceux confrontés au désastre des loups le soutien de leurs amis pyrénéens de l’ADDIP dans cette lutte face au mépris dont nous sommes tous victimes : quelle autre profession en France accepterait de voir ainsi sans cesse remis en cause son savoir, ses outils de travail et le produit de ce travail – un troupeau c’est les deux ? Quel travailleur accepterait de voir ainsi sans cesse attaquées et méprisées rien moins que ses raisons profondes de vivre et travailler, de voir bafoué tout ce qu’il aime et le motive : « Il faut respecter l'homme et son travail ! », disait Didier, après l’incident ?

     

    Si je ne peux pas être là aujourd’hui, c’est exactement pour les même raisons. L’ASPAP organisait hier une conférence de presse pour rétablir la vérité à propos d’une attaque d’ours sur l’estive de Pouilh, en Ariège, dans la nuit du 7 au 8 septembre. Plus de trente brebis dérochées, d’autres directement tuées ou blessées. Sans parler, comme chez vous, des conséquences pour les autres brebis en fin de gestation : l’une d’ailleurs, blessée dans sa fuite, avait avorté des trois agneaux qui gisaient à côté d’elle là où elle fut retrouvée. L’éleveur concerné a fondu en larmes au spectacle.

    A la demande du GP de Pouilh et de son berger une quarantaine d’éleveurs représentant quasiment tous les GP de l’Ariège étaient venus apporter leur soutien lors des constats et crier leur refus de cet avenir sauvage.

     

    A la suite de quoi Ferus et l’ADET-Pays de l’Ours accusèrent ce berger de ne pas prendre soin des troupeaux, de mal les soigner et les protéger alors qu’il est un de maîtres du pastoralisme ariégeois, choisi depuis des années pour former à cet exigeant travail les apprentis bergers. A la suite de quoi encore, et plus grave, Mme la Préfète du département a organisé une conférence de presse où elle s’est permis de traiter de « gens vulgaires et irrationnels », les éleveurs venus ainsi soutenir moralement le berger et les éleveurs affectés.

    Mais ce n’est pas tout. Sur la base d’informations incomplètes, Mme la Préfète a affirmé qu’il n’y avait pas de preuve d’attaque directe, que les bêtes seraient indemnisées « au bénéfice du doute », alors que le même constat mentionne à la fois des bêtes dérochées et d’autres présentant directement, je cite : « des traces de morsures accompagnées d’hématomes et des marques sur la peau. »

    Il fallait rétablir la vérité, c’était l’objet de notre conférence de presse hier soir qui m’empêche d’être à vos côtés aujourd’hui.

     

    Le même mépris donc pour celles et ceux pour qui ce bétail c’est toute leur vie. « Nous, on est d’abord des animaliers, disait le berger de Pouilh, un crash de cette ampleur, ça te démoralise complètement. On se sent impuissant. » On se sent, mais on ne l’est pas : et la solidarité des GP ariégeois telle qu’elle s’est manifestée sur l’estive est un des éléments essentiels de notre force commune pour résister à cet avenir inhumain que certains voudraient nous imposer.

     

    Il y aurait beaucoup à dire sur l’origine de cet ensauvagement que nous sommes en fait collectivement en train de faire vaciller sur ses bases, je le dis clairement même si parfois l’on peut avoir l’impression inverse.

    Beaucoup à dire aussi sur ceux qui voudraient nous condamner à cet avenir, sur les positions de l’Europe, sur celles de la France, sur leur évolution, sur ce qui se passe dans d’autres pays et notamment en Espagne où contrairement à ce qu’on raconte, non, rien ne se passe bien avec les loups : une des banderoles en tête des manifestations qui ont eu lieu tout cet été dans les Asturies proclamait : « une administration avec de la volonté et des couilles trouvera des solutions – Nous voulons des éleveurs pas des prédateurs ».

     

    Ce serait bien trop long. Simplement ceci : vous n’êtes pas seuls, nous ne sommes pas seuls. Nous avons déjà commencé à tisser des liens entre nous, au niveau de l’Europe aussi. C’est en continuant à affirmer clairement cette communauté d’intérêt, à expliquer et expliquer sans cesse la réalité de nos vies et de notre travail, expliquer et expliquer sans cesse comment ces milieux montagnards si beaux sont au même niveau le fruit de ce que la nature permet et du pastoralisme, c’est en continuant tout cela que nous allons vaincre ensemble : vaincre, parce que oui, c’est une guerre, oui notre résistance est totalement justifiée, et, oui, ensemble nous allons vaincre cet ennemi commun.

     

    ADDIP, 9 octobre 2013

     
    "

    Soutien a didier en image

    jeudi devant le tribunal:
    Un drômois parmi la quinzaine qui a fait le déplacement, celui ci s'est acheté un tee-shirt Nice cote d'azur...



    banderole devant le tribunal


    Les savoyards ont fait le déplacement comme les ardéchois la veille...






    l'attente se faisant longue les panneaux et banderoles ont été posés a même le sol
     
    Puis il y a eu les interventions de la FAR, qui a aussi lu la lettre de soutien de l'addip, de La FNO, la confédération paysanne,...
    a la sortie du tribunal, La FDSEA, la chambre d'agriculture, la FROSE, ... se sont exprimé
    Mais aussi didier qui a dit avoir tourné une page mais s'inquiété sur l'avenir de sa profession et de son troupeau si rien n'est fait pour régler le problème des loups
     

    Les éleveurs exigent une régulation efficace des loups

    http://www.pyrenees-pireneus.com/Faune/Loups/France/Syndicats-Agricoles/2013-10-14-CP-Loup-GNL-FNSEA-FNO-JA-APCA.pdf
    "

    FNSEA, JA, APCA et FNO ont participé à la réunion du groupe national loup qui se tenait à Lyon le 14
    octobre 2013. Ensemble, ils ont dénoncé l’inefficience du plan loup 2013-2017 à réguler la
    population des prédateurs qui causent des dégâts considérables sur les troupeaux, au point de
    menacer les traditions séculaires pastorales sur certains territoires.
    FNSEA, JA, APCA et FNO exigent de l’Etat qu’il mette tout en oeuvre pour la réalisation effective de
    tirs de prélèvements, avant la fin de l’année 2013, pour aller jusqu’au plafond de 24 loups,
    conformément à l’arrêté du 16 mai 2013. Ces tirs doivent être effectifs ; y compris pendant la
    période d’enneigement ; y compris dans les coeurs de parcs nationaux qui sont aujourd’hui des lieux
    de non droit en matière de régulation des prédateurs. L’Etat a une obligation de résultats. Il faut
    sécuriser juridiquement ces prélèvements, notamment dans le cas où ils sont réalisés avec le
    concours des chasseurs dans le cadre de battues encadrées. Le flou juridique qui a entouré les
    arrêtés pris dans les Alpes maritimes, le Var, les Alpes de Haute Provence, la Drôme et la Savoie, est
    inacceptable.
    Les prélèvements de loups, avec le concours des chasseurs (après sécurisation juridique), doivent
    être effectués dans tous les territoires concernés par les attaques des loups et porter sur des meutes
    entières. Les moyens humains, techniques et financiers nécessaires sont à mettre en oeuvre par l’Etat
    afin de permettre les prélèvements.
    Les différents plans loup successifs ont démontré leur incapacité à rendre compatible la présence du
    prédateur avec le maintien du pastoralisme et de l’élevage en plein air tel qu’il est pratiqué en France
    malgré tous les efforts et tous les sacrifices professionnels et personnels supportés par les éleveurs.
    FNSEA, JA, APCA et FNO constatent que le loup n’est pas une espèce menacée à l’échelle du
    continent européen. En France, il n’apporte aucune plus- value à la biodiversité. Au contraire, il la fait
    régresser. Les paysages se ferment lorsque le pâturage disparaît. En conséquence, les quatre
    organisations professionnelles demandent aux Ministres de l’écologie et de l’agriculture d’ouvrir le
    dossier du statut du loup afin qu’il soit rapidement sorti des espèces protégées, tant dans le cadre de
    la convention de Berne que de la directive habitat de l’Union Européenne.
    Messieurs les décideurs nationaux, il est plus que temps de laisser le dogmatique de côté et
    d’entendre les demandes pragmatiques et pleines de bon sens des acteurs de terrain qui participent,
    au quotidien, à la création de richesses tant sur le plan économique, environnemental et social dont
    notre pays a tant besoin.

    mardi 15 octobre 2013

    CAMPAGNE D'INTOXICATION POUR LA DEFENSE DU LOUP

    http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/10/campagne-dintoxication-pour-la-defense.html
    "
    Pour faire face aux affirmations des écologistes « pro-loups » dans le dépliant
    protection du loup",
    voici une réponse point par point, bien plus objective que la propagande discriminatoire et souvent diffamatoire, qu'ils étalent sans états d'âme
    Les textes en gras sur fonds jaune et soulignés sont copiés sur le manifeste

    Depuis 1992, le loup italien est revenu spontanément recoloniser les Alpes
    Première ligne, premier mensonge :
    Faux, comme le précise l'article dans Marianne du 28 septembre "ENQUÊTE ECOLOGIE" page 64. En réalité, un petit groupe de fonctionnaires et de militants (gageons que vous en étiez?) savait bien avant 1992 que le loup était là! Un loup avait déjà été abattu en 1987, mais chut comme dit dans le titre de ce 1er chapitre ; LE LOUP VICTIME DE LA DÉSINFORMATION
     
     
     
     
     
    "
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    Le loup aux portes de Paris

    http://www.francetvinfo.fr/replay-jt/france-2/13-heures/jt-13-heures-lundi-14-octobre-2013_429176.html

    regardez a partir de la vingt et une ième minute...

    C'est surprenant de voir France 2 interroger un militant pour nous parler des moyens de protection!
    Si il veulent un spécialiste il suffit d'appeler le cerpam, l'inra, les chambres consulaires... ou simplement lire le contre rendu du colloque de valdeblore de début juin!



    Ce militant qui parle de revenir aux traditions, nous montre-t-il l'exemple?
    Vit-il comme il y a 150 ans?
    pas de voiture,
    pas d'électricité,
    pas d'internet,
    pas de double vitrage,
    pas de subventions,
    pas de smic,
    pas de frigo,
    pas de supermarché,
    pas de bio,
    pas de télévision,
    ...

    dimanche 13 octobre 2013

    Les anti-ours sonnent la charge contre l'État

    http://www.ladepeche.fr/article/2013/10/11/1728553-les-anti-ours-sonnent-la-charge-contre-l-etat.html
    "
    Une nouvelle fois, l’Association pour la sauvegarde du patrimoine en Ariège-Pyrénées a dénoncé l’attitude de l’État dans le dossier «ours», contestant le mode d’expertise des prédations.
    Une vingtaine de personnes ont assisté à la conférence de presse organisée par l’ASPAP Association pour la sauvegarde du patrimoine en Ariège-Pyrénées à à la mairie d’Oust. Dirigée par Bruno Besche-Commenge, porte-parole de l’association, la réunion s’est déroulée en présence de Jean-Luc Fernandez, président de la fédération de chasse, et d’Alain Servat, maire d’Ustou, représentant la communauté de communes d’Oust et le conseil général.
    Bruno Besche-Commenge a concentré l’essentiel de ses griefs sur l’État et ses représentants : l’État pour ses «mensonges» sur la réintroduction de l’ours ; la préfète, pour une sémantique offensante envers la profession pastorale. Lors d’une récente prise de position, Nathalie Marthien avait fermement condamné les agressions verbales subies par des agents de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage à Pouilh, début septembre. Elle avait également souligné que les affirmations des éleveurs étaient parfois mensongères, expliquant notamment que, sur cette estive, l’intervention de l’ours n’avait pas été prouvée et que l’indemnisation serait accordée au bénéfice du doute.

    "

    Madame la Préfète parle de concertation, mais il n'y a pas lieu d'y avoir de concertation!
    Les ours comme les sangliers, les renards, les souris, les limaces sont classé "LC " "Least Concern" par l'UICN ( a peut près aucun risque d'extinction de cette espèce)


    Nous nous interrogeons sur la position de Madame la Préfète qui cautionne les mensonges de la section française de l'UICN au mépris des lois françaises L111.1, L113.1...

    La totalité du dossier sur: http://www.pyrenees-pireneus.com/ADDIP/ASPAP/2013-09-11-Estive-Pouilh-Ariege/2013-10-09-ASPAP-Conference-presse-predations-Pouilh.html

    Oust, réunion des éleveurs: «on ne veut pas d'ours ici»

    http://www.ariegenews.com/ariege/agriculture_environnement/2013/67943/oust-reunion-des-eleveurs-on-ne-veut-pas-d-ours-ici.html
    "
    «Nous ne sommes pas anti-ours, pas plus que nous sommes anti-escargots, mais nous sommes opposés à l’ensauvagement des Pyrénées, nous voulons une montagne vivante»

    Hier au soir, une quinzaine d’éleveurs tenaient conférence de presse en la bibliothèque d’Oust, accueillis par le Maire Vincent Rozès. Une conférence à l’initiative de l'ASPAP, bien que Bruno-Besche-Commenge, à l’animation de cette réunion, se fasse aussi porte-parole de l’ADDIP (qui fédère l’ensemble des associations pyrénéennes).

    Ce qui devait n’être au départ qu’une conférence de presse est très rapidement devenu réunion des éleveurs où chacun à tour de rôle a exprimé malaise désarroi et opposition virulente au maintien de l’ours.

    Une charge anti-programme de réintroduction et pour le retrait des ours qui s’est donc déroulée sans aucun représentant de la logique contraire, ni des services de l’état, devant une assistance acquise d’avance à cette cause. Cela peut être regrettable pour l’équilibre du débat qui s’est alors instauré.
    "

    Prendre le temps de lire l'article en totalité...

    La totalité du dossier sur: http://www.pyrenees-pireneus.com/ADDIP/ASPAP/2013-09-11-Estive-Pouilh-Ariege/2013-10-09-ASPAP-Conference-presse-predations-Pouilh.html

     

    Protection des troupeaux d’ovins – Biodiversit’Haies88 se félicite que le Préfet reprend ses propositions

    http://remiremontinfo.fr/?p=37799
    "
    « Nous venons de lire avec une grande satisfaction, dans le compte rendu que fait la presse de la réunion du comité de suivi loup à la Préfecture des Vosges, que le Préfet a annoncé d’une part, la signature de contrats d’accompagnement avec les éleveurs, pour le renforcement des mesures de protection comme le gardiennage, des clôtures électrifiées et des chiens de protection. D’autre part en ce qui concerne l’Ouest vosgien, il a annoncé qu’une étude de vulnérabilité a été commandée par la Direction Départementale des Territoires (DDT). Elle sera menée par la Chambre d’Agriculture. Elle devrait être rendue en fin d’année, afin de définir les mesures les plus pertinentes à mettre en place pour l’avenir.
    "

    Ce n'est que de la manipulation!

    Le colloque du Cerpam a Valdeblore a démontré l'inefficacité des moyens de protections qui depuis 20 ans ont toujours reporté le travail et la responsabilité sur les éleveurs et bergers. Alors que c'est les intégristes de l'environnement  et l'état qui ont réintroduit et protège les loups contre les recommandations de l'UICN international

    Il est anormale que cette préfecture recommence la même histoire qu'il y a 20 ans dans les alpes sans tenir compte des 20 ans d'expériences...

    Que faut-il pour ouvrir les yeux de l'état?
    Que faut-il pour que l'état respect ces propres lois? L111.1, L113.1....
     

    Le retour de la bête

    http://www.republicain-lorrain.fr/actualite/2013/10/13/le-retour-de-la-bete
    "
    L e loup fait couler de l’encre. Deux ouvrages lui sont consacrés en cette rentrée. Le loup est revenu , d’Anne Vallaeys, et Sur les pas du loup , de Jean-Marc Moriceau, dressent un portrait sans complaisance du canis lupus. « Loin des représentations convenues du prédateur séduisant », le loup tourne ainsi le dos aux « faux-semblants d’une nature qui aurait tous les droits ». L’animal, on ne le sait que trop, fait peu de cas de ses proies. Loin de l’image enjôleuse colportée par quelques films comme Danse avec les loups , de Kevin Costner, les scènes de massacre rattrapent les bergers pour ne plus les quitter. Comme celle rapportée par Anne Vallaeys des contreforts du Mercantour, en Ubaye : « Ce n’est pas l’image qui s’imprime d’abord, mais les sons. Un tumulte. Assourdissant, entêtant. Feulements aigrelets des brebis, bêlements des bêtes désemparées en quête des agneaux terrorisés. Un suint poisseux, prégnant, pique les yeux de l’éleveur, le tableau s’élargit : c’est un embrouillamini de broussailles couchées, plaquées, de graminées visqueuses, paquets sanglants, caillots, intestins et boyaux noircis, dépouilles sanguinolentes, éparpillées, panses gonflées et membres roides. Des brebis agonisent, râlent tandis que de pauvres bêtes estropiées, éventrées piaulent faiblement. Mamelles déchirées, chairs déguenillées, pelées, ce n’est qu’un débris de fourrures ensanglantées. Un massacre dans le ciel de l’été alpin ».
    "

    A lire absolument en totalité, bien que les loups est été réintroduit dans le Mercantour ( épisode des loups de Castérino) ou geneviève carbone a joué un rôle important...

    La progression de la population de loup en France croit de près de 30% par an comme de partout dans le monde ou il n'y a pas de chasse

    Dans la gueule du loup

    http://www.france2.fr/emissions/13h15-le-samedi-le-dimanche/videos/000782116_CAPP_13h15lesamediExtrait_180420131255_Au
    "
    Les loups en France avaient totalement disparu au début du siècle dernier. Depuis une vingtaine d'années, quelques meutes venues d'Italie ont franchi la frontière et se sont installées dans le sud des Alpes d'où elles ont élargi leur territoire, des Vosges aux Pyrénées. Mais l'an dernier, plus de 5800 moutons
    (...)
    "
    , plus x chèvres, bovins, équins, chiens, ... les chats n'étant pas recensés....


    Ce reportage nous éclaire sur le fonctionnement de l'oncfs:
    -leurs missions
    -leurs actions
    -leurs comportements ( c'est plus celui des agents de parc nationaux qui a posé problème a monétier -les bains et a château neuf d'entraunes...)
    -leurs approximations 2 ou 3 adultes? a l'oreille pas toujours évident
    le nombre de loup au niveau national 300 cela fait 30% de plus que celui annoncé en juillet
    -leur matériel, il y a au moins une carabine équipé de lunette de vision nocturne de disponible pourquoi ne pas l'utiliser?
    ....

    Mais aussi sur les moyens de protection, a chaque troupeau présence de patou (pas toujours commode) et les agents de l'oncf n'ont pas l'air rassurer a leurs approche alors le touriste lambda? cela ne doit favoriser la réputation d'un secteur!

    Comme nous le disait des commerçants de la vallée de la Vésubie cette semaine, "Franco a tous misé sur le loup et la vallée se meurt" "Les bus qui montent au parc alpha ne s'arrêtent pas dans les villages pour faire marcher les commerces"...

    Mais ce reportage pose le vrai problème l'oncfs choisi-t-il parmi les lois celles qu'il veut appliquer ou pas?
    Ces agents, représentent l'état ils devraient donc assurer la sécurité des biens et des personnes! la continuité des exploitations agricoles! la protection des troupeaux dans les zones a loups et a ours!

    Ce reportage laisse clairement entrevoir que ce qui les intéressent c'est la protection du danger, du néfaste, du prédateur sanguinaire, du malfaisant... 
    La protection des bergères ne semble pas trop les intéresser! pourquoi?

    samedi 12 octobre 2013

    Appel à souscription en faveur de Didier Trigance


    Didier Trigance a été condamné jeudi 10 octobre par le tribunal correctionnel de Nice à 4000 € de dommage et intérêt et 4 mois de prison avec sursis. Il a par ailleurs payé son avocat pour un montant d'environ 2300€

    Dès le début, la Fédération des Acteurs Ruraux a soutenu Didier Trigance et l'a mis en relation avec Maître Berne pour assurer sa défense. Nous avons par ailleurs lancé une pétition de soutien (avec la chambre d'agriculture 06, la FDSEA 06, les JA06, la FDO06 lors d'une conférence de presse au CREAT de la Gaude) qui a recueilli plus de 4179 signatures (papier et électronique)

    Ce qu'a fait Didier, n'importe lequel d'entre nous aurait pu le faire compte tenu de la fatigue et de la pression dont nous faisons l'objet. La peine qui lui a été infligée peut paraître lourde et injuste. Nous ne discuterons de ce sujet, une décision de tribunal n'a pas à être discuté. Ce qui ne nous empêchera pas de revenir sur le comportement du Parc National du Mercantour et de ses agents qui ont, au cours de l'audience, révélé leur véritable visage. Nous pouvons simplement remarqué que, selon l'avocat, la peine aurait pu être pire, tel que l'a précisé le Ministère public.

    Dans l'immédiat, pour Didier Trigance, il est urgent qu'il trouve, au minimum, 4000 € pour ne pas alourdir les conséquences de cette condamnation.

    C'est pour tous l'occasion de montrer notre solidarité pour solder définitivement cette affaire et passer aux vrais problèmes qui nous préoccupent tous : le loup.

    Afin d'apporter votre aide financière à Didier Trigance, la FAR vous suggère d'envoyer un chèque à l'ordre de Didier Trigance à :
    Fédération des Acteurs Ruraux 2430 route de Bonpertuis 38850 Chirens
    Nous lui ferons parvenir  votre participation. 
     
    Merci de votre solidarité

    mercredi 9 octobre 2013

    le symposerapasanous en image

    Gaston franco, a coté de Michel Dessus président de la chambre d'agriculture. l'élu européen n'est pas a une provocation près, il devait espérer un dérapage en nous expliquant " je connais les éleveurs, les alpages, ici c'est des vacheries, les éleveurs qui se fond attaquer c'est parce qu'il le veulent bien" "Je suis pour le loup il me fait gagner de l'argent" puis il tourne les talons et s'en va sans nous laisser avancer nos arguments
     


    Distribution de tract au bord de la route... Bruno Gabelier Président de la FDSEA (sur la photo) et Michel Curt président de l'association des éleveurs et bergers du Vercors drome isère se sont montrés les plus assidus
     


     
    Chacun sa façon de communiquer: les éleveuses et bergères ont montré l'exemple...
    Mais il y a aussi d'autres idées...




    Monsieur Moriceau est venu nous expliquer que nous n'avions pas compris que "Vivre avec les loups" c'est une question car il y a un point d'interrogation.... ( Il faudra surement qu'il retourne en primaire car comme c'est écrit cela ne ressemble pas a une question!)
    Il nous a raconté que un Symposium c'est un banquet a la grec, c'est un débat pour faire l'état des lieux et il verrat a la fin de la semaine si la réponse a "vivre avec les loups" est positive ou négative!
     
    Michel Dessus lui a rappeler qu'il "en avait ras le bol des grandes messes pro-loups qui se font toujours sans les principaux concernés" ( les éleveurs et les berger)
     
     a la question faut-il prendre en compte l'état de la population de loup au niveau de la planète ou au niveau de chaque commune?
    La réponse de Monsieur Moriceau fut: cela s'entend au niveau de la planète, la population est en bonne santé, il y a des zones ou ils ne posent pas de problème et d'autre ou il faut réguler compte tenu des dégâts importants....


     
     le tract qui a été distribué
     
     

    Symposerapas au éleveurs